Lune : des sondes pour mettre fin aux théories du complot

Des Allemands veulent envoyer des sondes sur la Lune pour faire définitivement taire les complotistes et plus précisément tous ceux qui pensent que l’alunissage n’a jamais eu lieu. Ils comptent d’ailleurs s’appuyer sur le Google Lunar X-Prize pour mener à bien la mission qu’ils se sont fixée, une mission qui a par ailleurs toutes les chances d’aboutir.

Les États-Unis se sont lancés dans la course à la Lune au début des années 60, sous l’impulsion du président de l’époque, un certain John F. Kennedy. Après plusieurs missions de préparation, la NASA a fini par parvenir à ses fins.

Complot Lune

Des Allemands veulent envoyer des sondes sur la Lune pour prouver que l’Homme s’est bien posé à sa surface.

Le 20 juillet 1969, l’équipage de la mission Apollo 11 s’est effectivement posé sur la Lune et Armstrong a même foulé le sol de notre beau satellite.

L’Homme a-t-il réellement marché sur la Lune ?

Tout le monde n’est cependant pas de cet avis et de nombreuses personnes pensent ainsi que la mission n’était qu’un gigantesque coup monté destiné à asseoir la domination des États-Unis sur le monde.

Ces théories du complot ont pris beaucoup d’ampleur dans les années 70, notamment en raison du scandale du Watergate et du climat de défiance qui en a résulté. Cette affaire a effectivement poussé les Américains à remettre en question la franchise et l’honnêteté de leurs institutions.

La NASA a tenté à plusieurs reprises de calmer les esprits et de faire taire ces rumeurs, sans succès. Les preuves présentées n’ont pas eu l’effet escompté. Ni les documents, ni les photos capturées par la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) à la fin des années 2000. A l’heure actuelle, de nombreuses personnes pensent d’ailleurs toujours que l’Homme n’a pas posé le pied sur la Lune.

Agacés par toutes ces théories complotistes, des ingénieurs allemands ont donc décidé de prendre le taureau par les cornes et d’envoyer sur place deux sondes afin d’inspecter les restes du rover lunaire abandonné par les astronautes de la mission Apollo 17, une mission venue clore le programme de la NASA au début des années 70.

Des sondes pour mettre un terme aux théories complotistes

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un simple coup de communication. La mission est en effet bien amorcée et ces ingénieurs ont ainsi commencé à travailler sur les sondes, en étroite collaboration avec le constructeur automobile Audi. Ils ont également signé un accord avec l’entreprise Spaceflight Industries afin de charger les appareils sur son prochain vol commercial vers la Lune.

Histoire d’en remettre une couche, ils ont en plus décidé de présenter leur projet au Google Lunar X-Prize, une compétition internationale organisée par la fondation X Prize et parrainée par Google himself. Il a été retenu par les organisateurs de l’événement. S’ils parviennent à leurs fins, ils ne se contenteront d’ailleurs pas de faire taire les complotistes, ils pourraient aussi et surtout empocher une récompense de 30 millions de dollars. Le double effet Kiss Cool, en somme.

Crédits Image

Mots-clés espaceinsolitelune