La Lune, ce ne sera pas forcément pour 2024

Quand il était encore en fonction, Donald Trump était obnubilé par l’idée de ramener les astronautes américains sur la Lune. La NASA a alors été chargée de mettre en place le programme Artemis. Sous les ordres de l’ancien Chef d’État, l’agence spatiale américaine devait envoyer une mission habitée sur le satellite naturel de la Terre à l’horizon 2024.

Au cours de ces derniers mois, la NASA s’est attelée à ce projet. Entretemps, Donald Trump a quitté le pouvoir et a été remplacé par Joe Biden. Aujourd’hui, il se murmure que le calendrier du programme Artemis pourrait connaître des modifications.

Crédits Unsplash

D’après les experts, il ne serait plus une priorité pour l’actuel président américain. La prochaine mission habitée à destination de la Lune risque donc d’être reportée.

Un délai qui n’est pas réaliste

Le programme Artemis est très ambitieux. Il prévoit de faire atterrir deux astronautes, dont une femme, dans une région située au pôle Sud de la Lune. Cette mission reste toujours d’actualité. Toutefois, à en croire l’expert en politique spatial John Logsdon, elle ne se fera pas en 2024 :

« Je pense que l’objectif 2024 va être repoussé. »

Eric Stallmer, le vice-président exécutif des affaires gouvernementales et des politiques publiques du Voyager Space Holdings, est du même avis.

« Je crois que les gens vont établir un nouveau calendrier. Qui plus est, je pense que personne ne pensait que l’objectif 2024 était réaliste. C’était ambitieux et aspirant, mais pas réaliste », a-t-il déclaré.

Les démocrates soutiennent la NASA

Bien entendu, cela ne signifie pas que le programme Artemis sera relégué aux oubliettes. Après son élection, Joe Biden ne s’est pas beaucoup exprimé sur les projets de l’agence spatiale américaine. Néanmoins, la plateforme officielle du parti démocrate a fait savoir qu’elle soutient « le travail de la NASA pour ramener les Américains sur la Lune et au-delà pour atteindre une nouvelle étape dans l’exploration de notre Système solaire. »

Pour l’heure, Joe Biden semble avoir d’autres projets en tête pour l’agence spatiale. Il compte entre autres l’impliquer dans l’élaboration de programmes destinés à lutter contre les impacts du changement climatique.

« À mon avis, la NASA va tenir un rôle important dans les efforts mondiaux pour lutter contre le changement climatique. Biden a déclaré que c’était l’une de ses priorités », a précisé John Logsdon.

L’agence spatiale ne s’est pas encore exprimée à ce sujet.

Mots-clés lunemission artemis