L’Union européenne rappelle une montre connectée pour enfants dangereuse pour les données privées

Les objets connectés peuvent parfois mettre en danger la vie privée des utilisateurs. Par cette connectivité, les moins protégés offrent des failles aux pirates qui peuvent en profiter pour récupérer des données très sensibles. C’est ce cas de figure qui inquiète la Commission européenne avec la montre connectée allemande destinée aux enfants, Enox Safe Kid One, dont la dangerosité a été révélée par le site britannique The Register.

Les hautes instances du Vieux Continent expliquent que cet appareil présente des risques pour la sécurité de son propriétaire – ici des personnes mineures – avec une utilisation détournée de ses fonctions.

enfants-ondes

Et pour cause : la montre connectée Enox Safe Kid One est équipée d’un GPS dont les données ne sont pas chiffrées. De plus, un pirate peut communiquer avec son porteur au travers de l’appareil.

Autant de problèmes qui ont poussé l’UE à déployer le plan Rapex, une première.

Le rappel massif de la montre connectée Enox Safe Kid One à travers le plan Rapex

C’est à travers le plan Rapex, une première, que la Commission européenne a décidé de rappeler la montre connectée Enox Safe Kid One. Ce sont les acheteurs et les vendeurs de cet appareil qui devront les renvoyer pour éviter de futurs problèmes. The Register explique que la montre connectée n’est pas bien protégée face aux pirates et que la localisation, les numéros de téléphone enregistrés ou encore la série de l’appareil peuvent être récupérés – mais aussi modifiés.

La Commission européenne explique également que “le serveur permet un accès non authentifié aux données” selon BFMTV.

Mots-clés sécurité