L’Univers pourrait finalement être incurvé, et non plat

Selon une nouvelle théorie, l’Univers pourrait avoir une forme différente de ce qu’on nous a toujours fait croire. Il semblerait effectivement qu’il soit incurvé et non plat ! Face à cette découverte, le domaine de la cosmologie est actuellement en ébullition.

Lorsqu’on se trouve à l’intérieur d’un objet, il paraît généralement difficile de connaître la vraie forme de celui-ci. La forme de l’univers est un sujet qui intéresse les scientifiques depuis des siècles, dont la grande majorité s’accorde à dire qu’il est plat. Une nouvelle étude avance toutefois le contraire. Comme le note Thenextweb, un article paru récemment dans le magazine Nature Astronomy suggère que l’univers est en forme de courbe. Cette hypothèse découle des analyses des données collectées par le satellite Planck.

univers

Crédits photo PIXABAY

Le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne manquera pas de créer un séisme au sein de la communauté scientifique.

La lumière laissée par le Big Bang scrutée

Pour déboucher sur ce constat, les chercheurs affirment avoir récemment mesuré le fond diffus cosmologique, lumière issue du Big Bang. La théorie de la relativité d’Einstein nous a appris que la masse déforme l’espace et le temps autour d’elle. En conséquence, au lieu de se déplacer en ligne droite, les rayons de lumière font un virage apparent autour d’un objet massif.

Ce phénomène, appelé effet de lentille gravitationnelle, s’est vérifié pour la première fois en 1919 lors d’une éclipse solaire et est aujourd’hui régulièrement observé en astrophysique. Les données fournies par Planck en incluent en grande quantité. Ce qui voudrait dire que l’univers contient beaucoup plus de matière noire qu’on ne croirait. Or, un univers incurvé est censé pouvoir contenir davantage de matière sombre qu’un univers plat.

« Une crise cosmologique »

Si cette nouvelle hypothèse se vérifiait, il faudrait tout reprendre à zéro.

Pour l’heure, la plupart des scientifiques n’y croient pas encore, mais vu son ampleur et sa faculté à changer la façon dont nous percevons l’univers, elle bénéficiera certainement d’une attention particulière au cours des années à venir. En tout cas, les astronomes de l’Université de Manchester, à l’origine de la découverte, pensent que les résultats de leurs recherches présentent une « crise cosmologique » qui appelle à repenser radicalement le modèle de concordance cosmologique actuel.

Mots-clés cosmologie