L’US Air Force a utilisé des robots chiens dans une de ses bases militaires

Notre réalité se rapproche de plus en plus de la fiction. Pour nous en rendre compte, il suffit de regarder les avancées technologiques de ces dernières années. Les nouvelles technologies font désormais partie de notre quotidien et il faudra s’y faire.

Comme on le dit si bien, il faut apprendre à vivre avec son temps et ça, l’US Air Force en est conscient. L’armée américaine a alors décidé d’innover en faisant appel à des robots chiens dans une de ses bases militaires lors du test du dispositif Advanced Battle Management SYSTEM (ABMS).

Crédits Unsplash

L’US Air Force a officialisé l’utilisation de ces robots chiens, baptisés Vision 60 UGV, dans un communiqué publié le 3 septembre 2020.

Des robots qui facilitent le traitement de l’information

Ces robots chiens sont intervenus au cours d’un entraînement de vol de l’US Air Force. Dans son communiqué, l’armée américaine a insisté sur son envie « d’utiliser des méthodes et des technologies de pointe pour collecter, analyser et partager rapidement des informations et prendre des décisions en temps réel. »

L’US Air Force a fait appel au fabricant Ghost Robotics pour concevoir les prototypes qui ont été utilisés lors de ce test. D’après l’armée américaine, ces robots chiens doivent servir d’éclaireurs pour traiter les informations dans une zone potentiellement dangereuse.

Des robots chiens très agiles

Ces robots chiens ont dû faire leurs preuves au sein de la base aérienne de Nellis, située au Nevada (États-Unis). Comme le souligne Ghost Robotics, ces robots ont été spécialement conçus pour évoluer dans des conditions difficiles.

En plus d’être « tous-terrains, nyctalopes et entièrement modulables », ils sont également d’une grande agilité.

« Au-delà de la stabilité tout terrain et du fonctionnement dans pratiquement n’importe quel environnement, l’un des principes de base de la conception de nos robots quadrupèdes est la réduction de la complexité mécanique par rapport à tout autre robot à pattes, et même par rapport aux véhicules utilitaires à roues traditionnels. En réduisant, la complexité, nous augmentons intrinsèquement la durabilité, l’agilité et l’endurance, et réduisons le coût de déploiement et de maintenance des robots au sol », lit-on.

John Jay Raymond, chef des opérations spatiales au sein de l’US Air Force, a déclaré que l’utilisation de ces robots chiens est indispensable pour remporter la « guerre moderne. »