L’US Air Force envisage de créer des drones autonomes animés par une IA

L’évolution technologique ne concerne pas uniquement le domaine civil, les militaires suivent également de très près les progrès et les évolutions qui se mettent en place, et plus spécialement ceux qui ont trait aux capacités d’attaques.

Dans un communiqué publié le 29 mars dernier, l’armée de l’air des États-Unis est actuellement en train d’explorer le terrain afin de définir les capacités technologiques et chercher des fournisseurs capables de lui construire un prototype de véhicule aérien de combat autonome. Le nom de ce nouveau projet est Skyborg.

L'US Air Force envisage de créer des drones autonomes animés par une IA

Crédits AFRL/USAF

L’oncle Sam veut ainsi développer sa flotte de drones autonomes dotés de capacité d’actions offensives afin de la mettre en service à l’horizon 2023.

Le projet Skyborg

L’US Air Force s’est rendu compte que le développement des technologies relatives aux applications de l’intelligence artificielle au domaine de l’armement est progressivement en train de se mettre en place au niveau de différents pays.

C’est la principale prison pour laquelle l’armée de l’air à la bannière étoilée entend prendre les devants et mettre en place une force opérationnelle capable d’apporter des solutions stratégiques aériennes.

À l’issue de la phase de consultation et d’étude de marché qui est actuellement menée au niveau des acteurs de l’industrie, les choix qui s’offrent en matière de technologie basée sur l’intelligence artificielle et d’ingénierie pour la conception d’un prototype de drone autonome seront précisés.

D’après l’US Air Force, « le principal objectif du programme Skyborg est de déployer un avion modulaire de type chasseur qui peut être utilisé pour une réponse  rapide et mettre en œuvre une autonomie plus complexe, de façon itérative, afin de soutenir le combattant. »

Pour une opérationnalisation effective en 2023

Ainsi, le programme d’intelligence artificielle développé devra être capable de gérer différentes situations opérationnelles tout en s’adaptant à diverses conditions (météorologiques, reliefs, trafic aérien…).

De plus, au niveau de la conception, les véhicules devront avoir des capacités d’adaptabilité et de modularité (type de charge utile, capteurs embarqués…) afin d’apporter la meilleure réponse aux besoins des effectifs humains lors des missions :  reconnaissance, appui aux actions des combattants sur le terrain, ou encore mener des attaques.

La fenêtre de mise en service de la flotte de drones basée sur le prototype fonctionnel est pour 2023. Ce qui veut dire que l’US Air Force veut vraiment accélérer l’opérationnalisation de ce nouveau type de véhicules aériens.

Mots-clés militaire