L’US Air Force veut faire exploser des bombes à plasma dans la haute atmosphère

L’US Air Force travaille sur un nouveau projet un peu fou, un projet visant tout simplement à faire exploser dans la haute atmosphère des bombes à plasma. Pourquoi ? Tout simplement pour améliorer la qualité et la portée des radiocommunications de l’armée américaine. Tout un programme.

L’armée de l’air américaine travaille donc sur un nouveau projet pour le moins surprenant. Basé sur les nano-satellites CubeSat,il vise en effet à mettre au point un système permettant de faire exploser des bombes à plasma dans la haute atmosphère.

CubeSat US Air Force

L’armée américaine veut faire exploser des bombes à plasma dans le ciel. Tranquille.

Si ce terme n’évoque rien en vous alors sachez que CubeSat désigne à la base un format de nano-satellites défini à la fin des années 90 par l’Université Polytechnique de Californie et par l’Université Stanford.

Des bombes au plasma pour améliorer la qualité des radiocommunications

Il vise à réduire les coût de lancement des petits satellites afin de permettre aux universités de placer en orbite des engins spatiaux. Depuis 2003, plusieurs centaines de satellites de ce type ont été développés, avec des masses comprises entre un et une dizaine de kilos.

Comme leur nom l’indique, ces satellites ont la forme d’un cube de quelques centimètres de côté, des cubes dont le poids est actuellement fixé sous la barre des deux kilos.

Si l’US Air Force travaille sur un tel projet, c’est avant tout pour améliorer la qualité des radiocommunications sur de longues distances.

A la base, l’idée est assez simple. Les nano-satellites CubeSat développés par l’armée américaine devront en effet lancer des bombes qui disperseront du gaz ionisé dans la haute atmosphère.

En procédant de la sorte, elle sera en mesure de réduire les effets nocifs des vents solaires et donc d’augmenter la portée de leurs signaux radios. A terme, elle pourrait même utiliser cette technologie pour bloquer les communications entre les satellites ennemis.

Du moins en théorie. Dans les faits, les ingénieurs travaillant sur le projet vont devoir faire face à de nombreux obstacles. Le plus difficile sera de développer un générateur de plasma pouvant être transporté dans un cube de dix centimètres de côté. La tâche s’annonce ardue et il faudra sans doute attendre quelques années avant que ce projet ne se concrétise.

Et en même temps, ce n’est pas plus mal, non ?

Mots-clés insolite