L’US Army développe un super Google Earth pour voir à l’intérieur des bâtiments

L’US Army serait en train de développer un logiciel de simulation et de cartographie librement inspiré de Google Earth. Ce dernier serait destiné à l’entraînement des soldats. Selon un rapport de la Défense nationale, les chercheurs auraient développé un système suffisamment granulaire pour cartographier l’intérieur de certains bâtiments, et éventuellement de villes entières.

Le projet aurait notamment été présenté par Jason Knowles – directeur des sciences et technologies géospatiales à l’Institute for Creative Technology de l’Université de Californie du Sud – lors de la conférence ITEC à Stockholm, en Suède, plus tôt ce mois-ci.

Crédits Pixabay

En dehors de cet outil, l’US Army serait également en train de développer de nombreux matériaux futuristes pour les soldats, les marins et les aviateurs.

Un projet ambitieux

Il y a quelques années, une telle prouesse aurait été impossible à réaliser, mais les récents progrès technologiques des drones et des bases de données d’imagerie satellite ont permis aux chercheurs de concrétiser ce projet.

D’après Defence One, la numérisation d’une ville de la taille de San Francisco aurait pris une année entière et aurait coûté plus de 1,7 million de dollars à l’armée auparavant. Mais grâce aux récentes avancées, une équipe de développeurs aurait réussi à numériser une ville de la même taille en seulement  environ huit heures.

Une performance impressionnante, d’autant que l’on parle ici d’un outil capable de modéliser en trois dimensions l’extérieur et l’intérieur de bâtiments très différents sur un plan architectural.

L’armée travaille sur plusieurs projets

Cet outil n’est pas le seul projet ambitieux de l’US Army. L’armée travaille également sur de nombreux équipements futuristes, non seulement pour les soldats, mais également pour les marins et les pilotes de chasse.

Elle serait notamment en train de développer des exosquelettes (une sorte de troisième bras pour aider les soldats à porter leurs armes), des drones ayant la taille d’un insecte et un système permettant de rendre les avions invisibles aux radars.