Lyft et Coronavirus : des vélos en libre service pour les travailleurs sanitaires et hospitaliers

En raison du confinement total appliqué aux États-Unis, les moyens de transport se raréfient et compliquent grandement le déplacement des travailleurs hospitaliers. Face à cette situation, Lyft a proposé un système de transport accessible et écologique : le vélo. L’entreprise nord-américaine de covoiturage souhaite apporter ainsi un maximum d’aide aux premiers intervenants de la pandémie.

Les premiers concernés par cette mesure sont les travailleurs hospitaliers ainsi que les employés des transports en commun. Les voyages s’effectueront donc à titre gratuit ou, dans certains cas, à moindre coût. L’entreprise est consciente que le covoiturage qui implique une distance réduite entre les passagers n’a pas sa place à l’heure actuelle.

Crédits pixabay.com

Les abonnements gratuits proposés par Lyft s’adressent uniquement aux travailleurs de la santé.

Les modalités d’abonnement

La décision prise par Lyft s’appliquera dans les villes de New York, Boston et Chicago. L’abonnement nécessite néanmoins une inscription et les responsables des hôpitaux ou des cliniques seront invités à adresser un courrier électronique afin de fournir les informations relatives à l’adhésion.

Il leur incombera ensuite de partager ces renseignements auprès du corps médical.

La formule propose des trajets de 45 minutes à bord de vélos traditionnels ou de vélos électriques. Des cartes d’abonnement seront distribuées aux principaux intervenants et les bénéficiaires recevront un code de réduction d’un montant de 20 dollars. Éventuellement, les cyclistes pourront effectuer une adhésion annuelle et profiter d’une réduction de 50 % sur le prix de l’abonnement.

Un véritable engagement dans la lutte contre le coronavirus

Pour garantir la sécurité sanitaire des cyclistes, les vélos proposés par Lyft feront l’objet d’une désinfection avant leur mise en service et après chaque trajet. En cette période de tension, le projet de transport a été qualifié de « créatif et généreux » par les responsables des villes concernées.

Lyft est considéré comme l’un des acteurs du covoiturage les plus altruistes. Avant l’arrivée du Covid-19, l’entreprise avait offert des tours gratuits aux individus qui devaient se rendre en entretien d’embauche. Cette fois-ci, la générosité s’est tournée vers les responsables médicaux en lutte contre la pandémie. Après cette phase d’essai, l’offre sera réévaluée en fonction de l’évolution des besoins.

Mots-clés Coronaviruslyft