Lyft veux accélérer ses projets sur la voiture autonome

Lyft veut avancer plus vite dans ses projets de voiture sans chauffeurs. Pour ce faire, l’entreprise américaine de service VTC a mis en place un département spécialement dédié à la technologie de conduite autonome. Basée dans la Silicon Valley, cette nouvelle division sera ouverte à toutes les entreprises souhaitant partager ou acquérir de nouvelles connaissances en la matière.

Luc Vincent, porte-parole de la firme, a révélé qu’une équipe entière a été réquisitionnée pour créer une plateforme dédiée au projet, puis s’en occuper. Avec le temps, cette dernière pourrait bien rassembler « les plus gros constructeurs automobiles mondiaux et les entreprises technologiques ». C’est en tout cas ce qu’ambitionne le grand rival d’Uber.

IRT Voitures autonomes

L’entreprise, uniquement présente aux États unis, projette en effet de créer un réseau national de transport de passagers, mais en misant sur les voitures autonomes.

S’échanger des données pour progresser plus vite

Par le biais de cette nouvelle division, Lyft espère progresser dans ses recherches et développements sur la voiture autonome. La firme de San Francisco prévoit de se construire « un réseau hybride, constitué de courses effectuées par des voitures avec chauffeur ou des voitures autonomes ». Que les partenaires membres de la plateforme se rassurent, ladite division ne servira pas seulement aux intérêts de Lyft.

Ils pourront y puiser toutes les connaissances et informations utiles pour améliorer leurs propres technologies de voiture autonome. Ils auront également accès aux nombreuses données accumulées par Lyft concernant les trajets, les habitudes des passagers, la circulation… Tout le monde sera gagnant a assuré le groupe.

Lyft multiplie les partenariats autour de la voiture autonome

Dans un futur proche, Lyft entend être le prochain leader des services VTC à utiliser des voitures sans chauffeur. Pour réussir et surtout ne pas se laisser dépasser par Uber, la firme n’a pas hésité à conclure des partenariats avec des sociétés spécialisées dans le domaine. Lyft vient notamment d’annoncer sa collaboration avec Waymo, la filiale d’Alphabet (maison-mère de Google) experte dans les recherches et développements de voitures autonomes.

Des tests sont également prévus pour le mois de juin. Cette fois-ci, c’est en partenariat avec la startup nuTonomy. De son côté, Uber préfère travailler seul et tente de développer par lui-même ses propres voitures autonomes.

Mots-clés lyft