macOS Big Sur est disponible, faut-il l’installer ?

Il est enfin là ! Dévoilé en grande pompe durant la dernière WWDC, macOS Big Sur est enfin disponible en version finale et il est donc possible de le télécharger et d’installer sur tous les Mac compatibles. Oui, mais vous feriez peut-être mieux d’attendre encore un peu…

macOS Big Sur est clairement l’une des versions les plus importantes de l’histoire du système. Non contente de dépoussiérer son interface, elle a aussi pour but de faciliter la transition des Mac vers l’architecture ARM. Il a donc pour particularité de supporter les deux architectures.

MacOS Big Sur proposera une nouvelle interface calquée sur iOS
MacOS Big Sur proposera une nouvelle interface calquée sur iOS

A la base, la version finale de Big Sur était attendue pour le mois de septembre. Néanmoins, Apple a été obligé de repousser sa sortie de plusieurs semaines suite à plusieurs bugs bloquants.

macOS Big Sur, une sortie très attendue

Des bugs très ennuyeux et qui empêchaient, par exemple, certains Mac de pouvoir profiter d’écrans externes ou qui provoquaient des reboots intempestifs sans raison. Depuis, Apple a bien entendu fait le nécessaire, mais ce n’est pas forcément une raison pour se jeter sur le système, d’autant que son installeur ne semble pas non plus être un modèle de stabilité.

Sur Twitter, depuis hier soir, de nombreux utilisateurs se plaignent en effet de ne pouvoir installer la mise à jour, en raison d’une erreur survenant à l’installation des fichiers. Un problème qui touche pas mal de monde visiblement.

Mais au-delà de ces soucis, il faut également rappeler que les versions bêtas des systèmes sont finalement testées par très peu de personnes en dehors des passionnés et des développeurs. Par extension, cela veut aussi dire que les personnes qui testent les bêtas sont le plus souvent équipées de matériels récents et utilisent des logiciels bien installés sur le marché. Ce qui n’est pas toujours le cas du grand public.

A lire aussi : macOS Big Sur, toutes les nouveautés annoncées à la WWDC

Attention aux bugs !

Ce point est important, car cela veut aussi dire que certains bugs ont pu échapper aux équipes d’Apple. Notamment sur des progiciels, ou sur des périphériques un peu anciens.

C’est la raison pour laquelle il est généralement conseillé de toujours attendre le premier patch correctif avant de franchir le pas. Encore plus lorsque l’on utilise son Mac au travail, pour produire ou créer.

Si un particulier peut faire face à une panne de quelques jours, il n’en va effectivement pas de même pour un indépendant, un professionnel ou même pour une entreprise.

Mots-clés applemacos