Mad Mike est mort dans le crash de sa fusée à vapeur

Mike Hughes, alias Mad Mike, l’homme qui bricolait des fusées à vapeur chez lui pour s’élever dans l’espace, a rendu l’âme samedi dernier. Il est mort à cause d’un accident qui s’est produit lors du lancement de la fusée qu’il a lui-même bricolée. « Tout le monde était stupéfait. Ils ne savaient pas quoi faire », a rapporté Justin Chapman, écrivain indépendant, qui a assisté au lancement.

« Il a atterri à environ 800 mètres de la rampe de lancement. »

Une flamme de bougie

Crédits Pixabay

Le lancement a eu lieu dans le désert au sud de Barstow, près de l’autoroute 247. D’après Chapman, il aurait déjà été assommé lors du lancement. Le parachute se serait également déchiré à ce moment. De plus, ses parachutes de secours n’étaient pas activés. « Donc, la fusée est montée en arc de cercle et est redescendue tout droit. »

Naturellement, il faudra attendre les résultats d’une enquête officielle pour pouvoir connaître les vraies causes de cette tragédie.

Un vrai casse-cou

Mike Hughes était un vrai casse-cou. Il est connu pour être chauffeur de limousine, mais il était bien plus que cela.

Cet américain de 64 ans pratiquait des cascades depuis des décennies. Dans son palmarès, il y a, entre autres, des sauts de longue distance dans une limousine et des cascades en parachute depuis ses fusées artisanales. Il est aussi ingénieur autodidacte.

Sa première tentative a eu lieu en 2014, mais ce fut malheureusement un échec. Sa fusée a explosé à environ 419 m au-dessus du sol.

Faisant preuve de persévérance, il a décidé de relancer sa fusée à vapeur en 2017. N’étant pas tellement convaincu par cette idée, le BLM (pour Bureau of Landing Management) ne l’a pas autorisé à décoller.

Néanmoins, Mad Mike a montré que rien ne pouvait l’empêcher de poursuivre son objectif. Il a admis que son acte n’était pas sans risques, mais que « de toute façon, personne n’allait sortir vivant de ce monde ». Après insistance, il a fini par décoller dans les alentours de Los Angeles. En 2018, il a atteint 579 m avant d’atterrir sain et sauf dans le désert de Mojave après que le lancement de sa fusée ait mal tournée. Sa chute n’a pas été sans conséquence, elle lui a valu une blessure dans le dos.

Cette année… j’irai dans l’espace

Pour ce dernier lancement, l’objectif de Mad Mike était d’atteindre 110 000 m d’altitude ou, du moins, de surpasser la « ligne invisible » à une centaine de kilomètres au-dessus de la planète. « Cette année… j’irai dans l’espace », a-t-il posté sur Facebook.

Il a  annoncé le nouveau lancement le 22 février. Le vol était censé être diffusé à travers l’émission télévisée Homemade Astronauts, une série télévisée de Science Channel, réalisée par World of Wonder.

Le casse-cou a toujours déclaré que la Terre était plate, comme un frisbee. Toutefois, certaines personnes, qui ont étudié son cas de plus près, comme un dénommé Shuster, pensent que ce n’était qu’un argument pour faire le buzz et attirer les sponsors.

« Je ne pense pas qu’il y ait cru », a déclaré Shuster. « Il croyait à quelques théories de conspiration gouvernementales. Mais ne le confondez pas avec ce truc de la Terre plate. C’était un coup de pub qu’on a inventé. »

« Ce type savait qu’il n’allait pas vivre jusqu’à 80 ans. J’ai passé beaucoup d’heures avec lui », a-t-il ajouté. « Il avait quelque chose en lui qui l’obligeait à se pousser plus loin à chaque fois. »