Maintenant, Elon Musk a même sa propre marque d’alcool

Alors que Tesla et SpaceX sont devenues des entreprises incontournables dans le domaine de la technologie, Elon Musk veut apparemment se faire un nom dans un tout autre domaine. On apprend en effet que Musk va aussi se lancer dans le business des boissons alcoolisées.

Pas plus tard qu’hier, Musk a ainsi officiellement lancé sa marque de tequila, baptisée Teslaquila. Et en termes de qualité, vu les techniques et les produits utilisés, cette tequila est un article haut de gamme qui mérite bien son appellation, et qui vaut son prix il faut bien le dire.

Crédits Pixabay

Notons que le lancement de la Teslaquila aurait dû avoir lieu il y a 2 ans. Mais faute de brevet, cela ne s’est fait que très récemment, comme nous pouvons le constater.

Teslaquila, une tequila fabriquée dans les règles de l’art

Concernant son apparence, la Teslaquila en jette, il faut bien le concéder, dans sa bouteille en forme d’éclair. Mais quand on se penche sur ce qu’elle contient, une tequila faisant partie de la catégorie añejo qui est un alcool vieilli en fûts de chêne sur une période s’étalant entre 1 à 15 ans, on se dit que Musk n’y est pas allé de main morte.

En effet, avec ses 15 mois d’âge, la Teslaquila est de qualité supérieure, fabriquée à 100 % à partir d’agave provenant du Mexique. Un alcool haut de gamme s’entend, et produit en quantité limitée.

Et qui dit alcool de qualité, dit également prix élevé. Ainsi, la bouteille de Teslaquila va coûter la modique somme de 250 $. D’ailleurs, en vertu des lois américaines, la distribution de cet alcool sera cantonnée aux États-Unis pour le moment, sachant qu’un client ne pourra acheter que deux bouteilles au maximum.

Après deux ans de bataille, Musk a finalement sa marque d’alcool

Comme on l’a indiqué, Elon Musk voulait lancer Teslaquila depuis 2018. Mais un problème de brevet, venant du CRT (Conseil de réglementation de la tequila), l’en a jusqu’à maintenant empêché. En effet, le CRT ne pouvait pas catégoriser ce produit en tant que tequila.

Pour changer la donne, un fabricant de tequila agréé, conforme aux différentes réglementations, devait s’occuper de la fabrication de l’alcool. Surtout, l’agave nécessaire à sa fabrication devait spécifiquement provenir d’un État mexicain. Maintenant, grâce à une collaboration avec Nosotros Tequila, Elon Musk peut enfin finalement toucher son rêve du doigt et lancer sa Teslaquila.

La bouteille de Teslaquila. Crédits Tesla

Mots-clés teslaquila