Mais au fait, combien de temps l’humanité survivrait en cas d’apocalypse vampire ?

Depuis la publication de Dracula de Bram Stoker au début du 19e siècle (ou peut-être même avant), les vampires captivent l’imagination humaine.  Ils sont au cœur de nombreux films d’horreur qui semblent toujours poser la même problématique : qui survivrait entre les hommes et les vampires si un affrontement devait avoir lieu ?

Une problématique à laquelle s’est intéressé un physicien qui a décidé de créer une sorte de calculateur qui évalue les chances des humains et des vampires dans un monde apocalyptique qui nous opposerait.

Un Vampire courant en pleine forêt

Crédits Pixabay

L’apocalypse vampire examinée par la science

Il se nomme Dominik Czernia, il est physicien à l’Institut polonais de physique nucléaire, et il a créé un outil en ligne qui est capable de calculer mathématiquement ce qui serait le résultat d’un scénario vampire contre humains. Eh oui, le calculateur d’apocalypse vampire de Czernia fonctionne réellement, et il a mis beaucoup de temps à le mettre au point.

“Ce projet a pris beaucoup de temps. J’ai commencé par trouver un article intéressant sur les vampires, où les auteurs ont subtilement suggéré l’existence de vampires sur la base de données réelles.”, a-t-il déclaré.

L’article dont parle Czernia est une étude réalisée en 2013 par un groupe de chercheurs qui avait construit des modèles mathématiques pour estimer les chances de survie des vampires et de l’espèce humaine à partir de plusieurs scénarios d’interaction issus de la culture populaire. Intrigué par cette approche scientifique pour quantifier un monde apocalyptique fictif, Czernia a décidé de faire ses propres tests scientifiques.

Pour ce faire, il s’est appuyé sur les équations de prédation de Lotka-Volterra, également connues sous le nom de « modèle proie-prédateur », qui sont utilisées pour construire la dynamique des systèmes biologiques dans lesquels deux espèces interagissent; dans ce cas, les vampires et les humains.

En utilisant au maximum son temps libre, Czernia a réussi à terminer son calculateur au bout d’un mois environ.

Alors comment ça marche ?

En tenant  compte des nombreuses variations qui existent dans la pop culture à propos des vampires, le calculateur de Czernia prend en compte différents types de vampires, différents comportements et différentes formes d’interaction avec les humains pour donner des résultats aussi précis que possible.

Les types de vampires qu’il a utilisés sont tirés de l’œuvre Vampire Chronicles d’Anne Rice, un modèle hybride entre Dracula de Bram Stoker et Salem’s Lot de Stephen King, et un mélange de Southern Vampire de Charlaine Harris, de Twilight de Stephenie Meyer, et de la série TV True Blood. Chacun de ces “modèles” apocalyptiques de vampire pouvant être utilisé comme base du calcul.

L’équation prend également en compte les caractéristiques de la population humaine et l’existence (ou non) de tueurs de vampires (style Blade ou Buffy) dans le scénario fantastique. Il suffit de sélectionner le modèle avec lequel commencer, puis d’ajouter des paramètres personnalisés pour les populations humaines et les tueurs de vampires. Le calculateur reste néanmoins assez simple à utiliser, avec de petites explications ici et là.

Dans un scénario, par exemple, d’une population humaine initiale de 50 millions d’habitants, ayant une croissance annuelle de 10%, sur la base du modèle Stoker-King, sans la présence de tueurs de vampires, il faudrait seulement 25 ans à un seul vampire pour anéantir l’ensemble de la population humaine. Flippant !