Mais au fait, comment fonctionne StarLink ?

Starlink est le tout nouveau service internet par satellite d’Elon Musk, un service bientôt disponible. Le projet est basé sur l’idée de donner un accès à internet depuis n’importe où dans le monde. Ce programme ambitieux a été annoncé par la société SpaceX en 2015.

Concrètement, il s’agit de lancer des milliers de petits satellites en orbite basse et de transmettre des signaux internet rapides jusqu’à la Terre.

La Terre vue de l'espace

Crédits Pixabay

Un grand panneau solaire va alimenter les satellites, dont chacun pèse 260kg. Jusqu’à présent, la société a mis en orbite cinq cent quarante satellites. Elle est autorisée, par la Commission fédérale des communications (FCC) des États-Unis, à envoyer jusqu’à 12 000 satellites autour de la planète. Cette panoplie constituera une sorte de « constellation Starlink » dans le ciel.

La première version sera disponible pour les habitants des hautes latitudes, c’est-à-dire pour les résidents du Canada, ainsi que pour les régions du nord des États-Unis. Toutefois, le lancement officiel, dont l’extension partout dans le monde, est prévu en 2021.

Plus rapide que la fibre optique

Aucun plan tarifaire n’est encore prévu. Gwynne Shotwell, le président et directeur de l’exploitation de la société, a donné un simple indice. Par contre, Musk a publié sur Twitter qu’une version bêta privée pourrait voir le jour au plus tard dans trois mois, et une autre, publique, dans six mois.

Les vitesses de téléchargement de Starlink seront plus rapides que celles d’internet par fibre optique. Cependant, le système ne fonctionnera pas avec les téléphones portables. L’offre est limitée à des services internet fixes à un domicile ou à une entreprise. Néanmoins, les smartphones pourraient se connecter via le matériel WiFi.

À lire aussi : SpaceX vous propose de tester StarLink

Des solutions à tous les problèmes ?

Les premiers satellites envoyés par SpaceX peuvent être vus à l’œil nu à partir de nombreux endroits, mais ils deviennent moins visibles quand ils sont en orbite. Quel que soit leur emplacement, les satellites Starlink sont très brillants, car ils sont beaucoup plus près de la Terre que les autres.

Actuellement, de nombreux astronomes craignent que ces satellites puissent provoquer une importante pollution lumineuse, qui pourrait interférer avec les télescopes. En revanche, SpaceX affirme avoir déjà anticipé ce problème en expérimentant un revêtement sombre à placer à leur surface.

En outre, la quantité de débris spatiaux générés avec ce projet inquiète beaucoup les scientifiques sur le fait que ces satellites puissent perturber les engins spatiaux. La société a néanmoins imaginé des propulseurs embarqués pour sortir les débris de l’orbite en toute sécurité et les faire brûler dans l’atmosphère terrestre.

À lire aussi : L’armée américaine va pouvoir utiliser StarLink pendant 3 mois

Mots-clés spacexstarlink