Mais au fait, que se passerait-il si nous faisions exploser une bombe nucléaire dans un ouragan ?

“Why don’t we nuke them?”, qu’on pourrait traduire par “Pourquoi ne les faisons-nous pas sauter avec une bombe nucléaire ?”. C’est la suggestion qu’aurait faite le président Donald Trump lors d’un briefing à la Maison Blanche sur les ouragans, rapporte le site Axios.

Quoique l’information ait été démentie depuis par Trump lui-même, il y a lieu de se demander si cette solution est vraiment envisageable.

Crédits Pixabay

Pourrions-nous neutraliser les ouragans avec des bombes nucléaires ?

D’après les sources d’Axios, le président américain aurait dit ceci aux hauts responsables : “Ils commencent à se former au large des côtes africaines, pendant qu’ils traversent l’Atlantique, nous lançons une bombe dans l’œil de l’ouragan pour le neutraliser. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire cela?”

L’idée de neutraliser un ouragan par le nucléaire n’est pas nouvelle. À la fin des années 1950, un scientifique a suggéré d’utiliser des explosifs nucléaires pour “modifier les trajectoires et les intensités des ouragans”.

Mais un article des chercheurs sur les ouragans de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) indique que cela n’est tout simplement pas faisable. Selon eux, il est impossible de neutraliser un ouragan avec une bombe nucléaire, car nos bombes n’arriveraient pas à modifier la pression atmosphérique environnante plus d’une fraction de seconde.

Les ouragans ont une quantité d’énergie astronomique

Les ouragans sont dotés d’une puissance extrême : un ouragan entièrement développé libère la même quantité d’énergie que l’explosion d’une bombe nucléaire de 10 mégatonnes toutes les 20 minutes, indique l’article de la NOAA. C’est plus de 666 fois plus de puissance que la bombe “Little Boy” que les États-Unis ont larguée sur Hiroshima en 1945.

Si on veut faire correspondre cela à la puissance énergétique d’un ouragan, cela équivaudrait à larguer près de 2 000 “Little Boys” chaque heure, pendant tout le temps que l’ouragan reste actif. Même la plus grosse arme nucléaire jamais déclenchée ne suffirait pas, à savoir la bombe à hydrogène de 50 mégatonnes, baptisée Tsar Bomba, que les Russes ont fait exploser au-dessus de la mer Arctique en 1961.

Donc, à moins de pouvoir faire exploser de manière continue des quantités énormes de bombes nucléaires dans l’œil de l’ouragan, nous ne serions pas en mesure de l’arrêter.

Mots-clés climat