Mais au fait, quelle est la durée de vie du Coronavirus Covid-19 dans l’air et sur les surface ?

Né en Chine dans la province de Wuhan, le Covid-19 a échappé aux frontières chinoises pour se répandre à travers le monde. L’Europe a été durement touchée, notamment en Italie et en Espagne où le nombre de victimes ne semble pas vouloir se stabiliser.

Ce que reflètent d’ailleurs les chiffres communiqués par la santé publique. Hier, plus de 657 000 cas avaient été confirmés à travers le monde, dont 331 122 en Europe et 92 472 en Italie.

Crédits Pixabay

Le nombre de décès a dépassé pour sa part le seuil des 30 000 dans le monde, dont 20 984 décès en Europe et 10 023 en Italie.

Le monde face au Covid-19

La France, de son côté, n’est évidemment pas épargnée. Plus de 40 000 cas ont été confirmés dans l’hexagone, avec 2606 décès.

Face à la situation, le gouvernement français a pris la décision de placer toutes les personnes se trouvant sur le territoire en confinement. Il est désormais formellement interdit de chez soi, sauf sous certaines conditions et en prenant soin de remplir une attestation de sortie.

Si vous cherchez un modèle ou si vous ne savez pas comment la remplir, vous pouvez d’ailleurs vous référer à ce dossier.

Si le Covid-19 a fait autant de dégâts, c’est principalement en raison de son haut taux de contagiosité. Or justement, il reste encore de nombreuses zones d’ombre autour de sa transmissibilité.

Combien de temps le Covid-19 peut-il survivre dans l’air ?

Fort heureusement, la communauté scientifique s’est organisée et plusieurs études ont été menées au cours de ces dernières semaines afin de nous aider à mieux connaître le coronavirus. À mieux le connaître, et donc aussi à mieux repérer ses vulnérabilités.

Or justement, des chercheurs américains ont mené des tests sur la résistance du virus dans l’air et sur différents matériaux. Publiée le 17 mars 2020 dans The New England Journal of Medecine, cette étude nous donne donc un autre regard sur le virus. Elle est consultable à cette adresse.

Pour déterminer la durée de vie du Covid-19 à l’air libre, les chercheurs ont utilisé un nébuliseur dans une zone protégée et ils ont ensuite pulvérisé les particules virales du coronavirus dans l’air afin d’imiter les projections de salive d’une personne malade. Ils ont ensuite effectué plusieurs relevés à des intervalles réguliers. Trois heures plus tard, ils ont retrouvé des particules viables du Covid-19 en suspension dans l’air. La charge virale était passée de 103,5 à 102,7 TCID50 par litre d’air, mais le virus était toujours viable.

Les chercheurs ont cependant émis une réserve. Dans les résultats de leur étude, ils indiquent en effet que la charge virale utilisée dans le cadre de leur expérience était possiblement plus élevée que celle d’une personne toussant ou éternuant. Reste que l’expérience prouve que le coronavirus est résistant lorsqu’il est lâché dans l’air.

Combien de temps le Covid-19 peut-il survivre sur une surface ?

Mais les scientifiques ne se sont pas arrêtés là. Ils ont en effet mené plusieurs expérimentations afin de déterminer la durée de vie du Covid-19 lorsqu’il est déposé sur différents types de surface.

Une fois encore, il semble que le virus soit assez résistant, même si sa durée de vie dépend finalement de la nature de la surface sur laquelle il est déposé :

  • Jusqu’à trois jours sur du plastique.
  • Jusqu’à deux jours sur de l’acier inoxydable.
  • Jusqu’à un jour sur du carton.
  • Jusqu’à quatre heures sur du cuivre.

Bien sûr, une fois encore, ces résultats doivent être relativisés puisque le virus a été directement projeté sur ces surfaces. En outre, et comme l’indiquent les chercheurs, ces résultats peuvent varier en fonction de la température ou encore du taux d’humidité dans l’air.

Toutefois, ils prouvent que le Covid-19 peut survivre entre plusieurs heures et plusieurs jours sur du plastique, du métal ou du carton.

Quelles solutions pour se protéger ?

En dehors du confinement, il existe différentes solutions pour se protéger du Covid-19. Comme de se laver les mains régulièrement, que ce soit avec du savon ou du gel hydro-alcoolique.

L’OMS recommande également de désinfecter régulièrement les téléphones, les poignées de porte ou même les interrupteurs avec des désinfectants à base d’eau de Javel, de chlore, l’acide peracétique ou d’éthanol. De manière plus générale, il est aussi recommandé de respecter une distance minimale d’un mètre avec les autres personnes lorsqu’on doit sortir, et d’éviter de toucher son visage ou sa bouche. Du moins pas sans s’être nettoyé les mains.

En revanche, et c’est sans doute le plus important, un rapport publié par l’ANSES en début du mois a indiqué que le Covid-19 ne pouvait pas se transmettre par les animaux d’élevage ou les animaux de compagnie.

Des associations comme la SPA ont en effet noté une recrudescence des abandons d’animaux en cette période trouble.

Toujours selon le même rapport, la transmission du virus par voie digestive est aussi écartée. Concrètement, cela veut dire que le Covid-19 ne peut pas se transmettre par les aliments. Si vous avez un doute ou si vous souhaitez vous rassurer, alors notez que le virus est sensible aux températures de cuisson et un simple traitement  thermique à 63°C pendant 4 minutes suffit à diviser par 10 000 la contamination d’un produit alimentaire.

Attention tout de même, car l’ANSES indique également qu’une personne infectée peut contaminer les aliments préparés en les manipulant avec des mains sales ou en toussant à proximité. Il est donc recommandé de respecter les consignes d’hygiène pour limiter la propagation du virus.

Mots-clés CoronavirusCovid-19