Mais au fait, qui a rédigé la Déclaration d’Indépendance ?

Plusieurs éminents personnages ont travaillé sur la rédaction de la Déclaration d’Indépendance, mais Thomas Jefferson en est l’auteur principal. Il a édité le projet original et l’a fait corriger par John Adams et Benjamin Franklin.

Le document a ensuite été soumis aux autres membres du « Comité des cinq » qui en a apporté 47 modifications. Enfin, il a été transmis à la commission plénière pour approbation.

Un tableau illustrant la déclaration d'indépendance des Etats-Unis

Crédits Pixabay

La deuxième Convention constitutionnelle a chargé un comité de rédiger une déclaration d’indépendance à la Grande-Bretagne. Le groupe était constitué de John Adams, Benjamin Franklin, Thomas Jefferson, Roger Sherman et Robert Livingston. La première édition n’a pas eu un grand impact, mais le document est devenu un catalyseur historique au fil du temps.

Le Congrès, qui s’est tenu en Pennsylvanie, a reçu le projet le 28 juin 1776 et l’a examiné pendant plusieurs jours. L’institution a continué à le peaufiner en y apportant 39 révisions supplémentaires, même après le vote officiel du 2 juillet.

Le seul grand auteur du document ?

Thomas Jefferson, âgé de 33 ans, a été le premier à apporter sa plume sur le parchemin. Le jeune délégué a été influencé par des philosophes comme Thomas Paine et John Locke. Pour certains, il était le seul grand auteur de cette Déclaration. Pourtant, il n’a reconnu son rôle prépondérant dans la production du document que vers la fin de sa vie.

« Pendant le débat, j’étais assis à côté du Dr Franklin. Il a observé que je me tordais un peu sous les critiques acerbes de certains participants au Congrès », a-t-il confié.

La Déclaration d’indépendance a été officiellement adoptée le 4 juillet. Elle a été gravée sur un parchemin fait de peau d’animal. Pendant la signature, Benjamin Franklin a plaisanté en disant qu’« ils doivent tous être pendus ensemble, ou séparément ». Par la suite, la Maison d’État de Pennsylvanie est devenue l’Independence Hall.

« Le deuxième jour de juillet 1776 est le jour le plus mémorable de l’histoire de l’Amérique. Il sera célébré par des générations comme un grand festival anniversaire », a écrit Adams à sa femme.

Plus tard, l’élection de Jefferson a été annoncée comme la « Révolution de 1800 ». Elle a réorienté la politique américaine vers une nouvelle génération de politiciens. L’évènement a aussi mis fin aux mandats des présidents fédéralistes comme George Washington et Adams.

Un stylo magistral

D’une certaine manière, la politique a détérioré l’amitié entre Jefferson et Adams. Néanmoins, ils se sont réconciliés après avoir quitté leurs fonctions. Les deux hommes ont rendu leurs derniers soupirs, 50 ans exactement après la signature de la Déclaration. Ils sont, tous les deux, décédés le 4 juillet 1826.

« Jefferson avait la réputation d’un stylo magistral… Mes écrits auront subi des critiques beaucoup plus sévères que les siens », a écrit Adams dans son autobiographie.

Mots-clés histoire