Mais d’où vient le drôle de cube noir pris en photo devant le Soleil ?

La NASA ne s’intéresse pas uniquement à Mars ou à la Lune et le Soleil, ou plutôt son étude, se trouve assez haut sur la liste de ses priorités. Avec, à la clé, pas mal de découvertes majeures réalisées durant cette dernière décennie.

Si nous en savons désormais beaucoup plus sur l’étoile de notre système, nous avons également eu la chance de pouvoir la découvrir en détail au travers des innombrables photos prises par les sondes de l’agence. Des sondes comme l’observatoire solaire et héliosphérique, ou SoHO pour les intimes.

Un drôle de carré noir immortalisé par SoHO

Crédits NASA – mission SoHO

Lancée au milieu des années 90, la sonde a été placée au point de Lagrange L1 et elle nous a permis de faire de nombreuses découvertes.

SoHO, une sonde qui a la vie dure

À un point tel que la mission, initialement prévue pour durer seulement quelques années, a été reconduite jusqu’à la fin de cette année. Un record de longévité qui en dit long sur son parcours et sur l’intérêt qu’elle revêt pour la communauté scientifique.

Depuis 1995, donc, SoHO tire le portrait de notre étoile et la sonde nous a ainsi permis d’obtenir des centaines de clichés de cette dernière. Avec, parfois, quelques surprises.

Or justement, si vous avez récemment eu l’occasion d’aller fouiner du côté des tabloïds anglais et américains, alors vous avez certainement entendu parler d’un tout nouveau phénomène supposément « inexpliqué ».

En réalité, sur l’une des dernières photos prises par SoHO, il est possible d’apercevoir un immense carré noir, un carré dont la taille équivaudrait à environ dix fois celle de notre petite planète.

À lire aussi : Si nous n’avons pas trouvé de civilisation extraterrestre, c’est peut-être parce qu’elle s’est auto-détruite

Quand un drôle de carré apparaît sur une photo de la NASA

L’info a été rapidement reprise par ces tabloïds, donc, et un certain nombre d’entre eux n’ont pas hésité à décrire ce carré comme un immense vaisseau extraterrestre en vadrouille dans notre système. Un peu comme si les Borgs décidaient soudainement de nous rendre visite, en somme.

Mais bien sûr, dans les faits, il existe une tout autre explication. Comme l’a expliqué Bernhard Fleck à nos confrères de Vice, ce mystérieux carré noir n’est absolument pas un vaisseau extraterrestre et il s’agit en réalité d’un bloc de télémétrie manquant.

Le point de Lagrange L1 ne se trouve pas franchement à côté de chez nous et il se situe ainsi entre la Terre et le Soleil. SoHO doit donc transmettre ses données sur une grande distance et il arrive bien entendu parfois que tout ne se passe pas exactement comme prévu et que certaines données manquent à l’appel. C’est précisément ce qui s’est produit ici.

Les données relatives au carré repéré par nos amis tabloïds correspondent tout simplement à un bloc de données perdu durant le transfert.

À lire aussi : Exotica, le catalogue consacré à la recherche extraterrestre

Un simple problème de télémétrie

La NASA, l’ESA et les autres agences spatiales sont très souvent confrontées à ce type de problème et elles ont donc développé des systèmes automatisés afin de boucher les trous. Mais là encore, ces derniers ne fonctionnent pas toujours comme ils le devraient et il arrive donc que certaines données ne puissent pas être totalement restaurées.

Dans ce cas précis, le système n’a pas réussi à restaurer l’image correspondant au carré noir et c’est précisément la raison pour laquelle ce dernier apparaît sur l’image.

Alors bien sûr, ces explications ne convaincront sans doute pas les théoriciens du complot, mais au final le problème peut être posé de cette manière : qu’est-ce qui est le plus probable, qu’un vaisseau mère extraterrestre à la sauce Borg soit entré dans notre système, ou qu’un bug se soit produit ?

Pour paraphraser Carl Sagan, toute affirmation extraordinaire doit être accompagnée de preuves extraordinaires, et on ne peut pas dire que ce soit réellement le cas de cette photo.

À lire aussi : L’IA pour rechercher de la vie extraterrestre sur d’autres planètes

Mots-clés NASAsoho