Mais d’où vient le site ViteMonPrénom ?

ViteMonPrénom se trouve sous les feux des projecteurs depuis plusieurs semaines maintenant, mais nous ne savons toujours pas qui se cache réellement derrière. Il y a cependant des indices troublants. On fait le point.

Petit rappel des faits avant de commencer. Le site ViteMonPrenom a été lancé le 15 septembre 2021, après que le polémiste Eric Zemmour ait proposé de réinstaurer la loi de 1803. Une loi passéiste encadrant les prénoms donnés en enfants et favorisant sans grande surprise les prénoms d’origine française.

Un homme se tenant le visage dans les mains
Image par StockSnap de Pixabay

Ce site, donc, a pour vocation de permettre aux internautes de “tester” si leur prénom serait accepté dans le cas où cette loi serait réellement instaurée de nouveau. Et de découvrir ce qui pourrait devenir leur nouveau prénom le cas échéant.

ViteMonPrénom, le site qui cartonne

Pour beaucoup, ViteMonPrénom tenait donc davantage de la blague. Toutefois, il semblerait que ce ne soit pas tout à fait le cas.

A l’heure actuelle, personne ne sait en effet qui se cache réellement derrière ce site, faute de mentions légales existantes. Le code source, de son côté, se limite au strict minimum et le seul élément qui permettrait d’identifier son auteur n’est autre que l’ID de Google Analytics, à savoir G-F2PZ5XDDK9.

Un ID qui hélas ne renvoie vers aucun autre site. Du moins pas d’après les services spécialisés.

Mais qui est derrière le site ?

Reste le whois, qui ne nous apprend pas grand chose de plus non plus. Raynette nous explique ainsi que le nom de domaine a été créé le 15 septembre 2021, soit le jour du lancement du site. Il a été réservé pendant un an auprès d’un fournisseur basé en Islande. Les données du propriétaire du nom de domaine sont masquées et rien ne permet donc de l’identifier.

Il y a plus cependant. Comme l’explique Le Parisien dans un dossier (lien payant), l’un des premiers comptes à avoir évoqué le site sur Twitter est @lepolemistecom. Un compte récent, créé en juin dernier, et qui relaie de nombreuses informations relatives à Eric Zemmour.

Ce qui nous amène finalement à une question : ViteMonPrénom a-t-il été lancé pour se moquer de la proposition du polémiste, ou pour appuyer son propos ? Malheureusement et à ce stade de nos connaissances, il est impossible d’y répondre. Ce qui est sûr en tout cas c’est que le site rencontre un franc succès.

C’est quoi, la loi du 1er avril 1803 ?

Plus de 90 millions de recherches ont en effet été passées depuis son lancement, et ce alors même qu’il n’a pas encore quinze jours d’existence.

Concernant la loi évoquée sur le site, il peut être intéressant de préciser qu’elle existe réellement. Avant cette date, les prénoms étaient en effet donnés librement et il n’y avait pas de réglementation. Napoleon Bonaparte, en arrivant au pouvoir, a fait voter cette loi. Loi qui prévoyait d’imposer l’utilisation des noms en usage dans les calendriers et ceux des personnages connus de l’histoire ancienne.

De son côté, l’état civil avait donc le pouvoir de refuser les prénoms ne respectant pas cette loi. Elle a cependant été assouplie le 12 avril 1966 par une autre loi autorisant cette fois les prénoms régionaux. Puis, le 8 janvier 1993, une autre loi est passée pour abroger celle de Bonaparte. Et ce en dépit du fait qu’elle n’a jamais été vraiment appliquée…