Mais où est donc passé le jumeau du Soleil ?

D’après un article publié récemment dans la revue The Astrophysical Journal Letters, il semblerait que notre Soleil n’ait pas toujours été seul. Il aurait eu un jumeau qui a plus tard été éjecté à cause des influences gravitationnelles des autres étoiles présentes dans la zone de naissance. Les chercheurs expliquent que ce jumeau du Soleil, qui aurait la même masse que notre étoile, serait encore actuellement quelque part dans la Voie Lactée. En tout cas, ce qu’on peut voir dans le système solaire, ce sont les preuves de son existence.

Selon les astronomes, une étoile ne naît généralement pas seule à partir de nuages de poussières et de gaz, mais apparaît souvent avec un compagnon binaire. Pour ce qui est du jumeau du Soleil, les données recueillies par les chercheurs montrent que le « nuage d’Oort » serait la preuve de son existence. Le nuage d’Oort est un ensemble de débris provenant de la formation du système solaire qui orbite le Soleil au-delà des planètes.

Crédits Pixabay

Les scientifiques expliquent également que l’existence d’un deuxième soleil renforce la théorie selon laquelle il existerait une neuvième planète dans le système solaire.

La preuve de son existence selon les scientifiques

Selon les informations, la neuvième planète du système solaire aurait une taille 5 à 15 fois supérieure à celle de la Terre. Toutefois, il ne serait pas facile de rassembler assez de matériaux aussi loin du Soleil pour former une planète géante. Or, d’après le professeur Avi Loeb de Harvard et co-auteur de l’article, les étoiles binaires arrivent mieux à attirer et à capturer des débris.

Selon Loeb, si le nuage d’Oort s’était formé comme on peut l’observer aujourd’hui, cela voudrait dire que le Soleil avait bien un jumeau avec une masse similaire qui est « parti » avant que notre étoile n’ait quitté sa zone de naissance. Loeb a aussi indiqué que les systèmes binaires sont plus efficaces en ce qui concerne la capture d’objets comparé aux étoiles uniques.

Qu’est-il advenu de ce deuxième Soleil ?

Selon Amir Siraj, étudiant à Harvard et co-auteur de l’article, il est possible que les objets qui se trouvent au niveau du nuage d’Oort aient eu un impact sur le développement de la vie sur Terre. Il y a par exemple l’arrivée de l’eau sur la planète, ou encore l’extinction des dinosaures.

Pour ce qui est du jumeau du Soleil, Siraj indique que celui-ci ne s’est pas transformé en supernova, mais a seulement quitté la zone autour du Soleil. Il serait ainsi toujours quelque part dans notre galaxie.

En tout cas, l’année prochaine, l’observatoire Vera C Rubin (VRO) qui se trouve à Cerro Pachon au Chili sera utilisé au cours d’une étude qui durera 10 ans et qui se concentrera sur la recherche de l’hypothétique neuvième planète. D’après Siraj, si le VRO réussit à vérifier l’existence de cette planète, et arrive aussi à découvrir d’autres planètes naines nées à partir de la capture de matériaux, ce sera un argument de plus en faveur du modèle binaire.

Mots-clés astronomie