Mais pourquoi cette rappeuse a-t-elle déterré et cuit son chat mort ?

Azealia Banks fait la une de nombreux sites anglo-saxons depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant. Cette rappeuse a en effet publié sur Instagram plusieurs vidéos la montrant en train de déterrer et de faire bouillir la dépouille de son chat mort. Elle a décidé de s’expliquer.

Née en 1991 à Harlem, Azealia Banks s’est très vite lancée dans la musique, avec un beau succès à la clé.

Une femme se tenant le visage dans la pénombre
Photo de Juan Pablo Serrano Arenas provenant de Pexels

Comme beaucoup d’artistes aujourd’hui, elle est également très présente sur les réseaux sociaux, ce qui lui a valu pas mal de problèmes.

Azealia Banks, une habituée des polémiques

La rappeuse est en effet connue pour son franc-parler et pour sa propension à s’en prendre aux autres chanteurs et chanteuses. Elle se permet souvent des propos très critiques, voire insultants, et elle a été rappelée à plusieurs reprises à l’ordre pour ces débordements.

En 2016, Twitter a ainsi décidé de suspendre son compte pour propos racistes et xénophobes.

Instagram, pour sa part, ne lui a pas encore claqué la porte au nez, mais il se pourrait que cela change suite aux vidéos publiées sur la plateforme durant ces derniers jours. Des vidéos qu’elle a depuis supprimées.

Et pour cause. Dans ces séquences, Azealia Banks se filmait en effet en train de déterrer le corps de son chat mort pour le faire ensuite bouillir à l’eau afin de ne conserver que son squelette. Des images jugées choquantes et qui lui ont bien entendu valu une véritable levée de boucliers de la part des internautes… et de certains médias.

A lire aussi : Une YouTubeuse accusée de pédo-pornographie après avoir vendu des photos d’elle petite

Pas de rite satanique, simplement un travail de taxidermie

D’autant que sur le coup, la rappeuse n’a donné aucune explication.

Très vite, la toile s’est donc enflammée et certains internautes ont commencé à l’accuser de se livrer à des rites sataniques ou même… de vouloir manger la dépouille du pauvre animal.

Azealia Banks a fini par sortir de son silence le 13 janvier, par le biais d’une série de stories dans lesquels elle explique à ses fans qu’elle n’avait ni l’intention de manger la dépouille de son chat. En réalité, si elle a pris la décision de déterrer la dépouille de son chat pour la faire bouillir, c’est afin de pouvoir la conserver.

Dans ses stories, elle indique ainsi que l’opération visait à faire naturaliser son animal de compagnie et qu’il s’agissait ainsi d’un travail de taxidermie.

A lire aussi : Quand une YouTubeuse très populaire offre des nudes d’elle aux électeurs de Joe Biden

Mais elle n’en reste pas là puisqu’elle rappelle également que la pratique est courante chez les chasseurs. Avant d’accuser les internautes de s’être montrés racistes à son égard en faisant de telles suppositions.

Reste qu’on peut se demander s’il y avait réellement un intérêt à diffuser ces images, d’autant lorsqu’on sait qu’Instagram n’a pas qu’un public adulte et que la plateforme est également fréquentée par de nombreux ados.