Mais que fait votre chat quand vous ne le regardez pas ?

Comme tout propriétaire de chat, vous avez certainement déjà vécu la disparition soudaine du vôtre plusieurs heures avant qu’il ne fasse un retour inattendu. Grâce à la technologie, il est de nos jours possible de savoir ce qu’il fait une fois hors de votre champ de vision.

Certains chats peuvent quitter leur foyer pour n’y revenir qu’après 24 heures ou plus. C’est le cas de Larry, un chat de trois ans appartenant à un jeune couple londonien. Ses propriétaires ont déjà même fait une publication sur Facebook demandant le temps normal pour le retour à la maison des chats perdus. Leur inquiétude était liée à un changement de comportements chez le félin depuis qu’ils ont emménagé dans une maison avec jardin. Les sorties devenaient plus fréquentes et les témoignages d’amour de moins en moins habituels. D’où la question de savoir ce que les chats font durant leurs « périples » hors de la maison.

Un chat à la fenêtre
Crédits James-Sutton sur Unsplash

Après que leur petit protégé ait rejoint le cocon familial, nos jeunes londoniens ont décidé de se faire fournir des traceurs GPS. Des expériences de quelques jours avec leur chat et ceux d’autres volontaires ont permis de mieux répondre à cette interrogation.

A lire aussi : Covid-19 : les chats plus exposés que les chiens

Promenade, gardiennage et chasse

Les quelques jours d’observation de Larry et d’autres chats du voisinage ont donné les premiers éléments de réponse. Les chats sortent surtout pour délimiter leur secteur et en assurer la garde. Larry effectue ainsi quotidiennement plusieurs allers-retours entre la maison de ses propriétaires et les rues voisines. Cela est normal sachant que dans le quartier, la densité de chat est plus importante qu’ailleurs dans la capitale britannique.

Délimiter et préserver leur secteur n’est pas cependant sans risques pour les félins. Par exemple, Larry devait parfois grimper à environ 10 mètres du sol. Pablo, un autre chat observé durant l’expérimentation, lui, devait traverser une rue où les excès de vitesse sont fréquents. Il s’est aussi laissé entrainer par son instinct animal en chassant des oiseaux.

A lire aussi : Si vous avez la Covid-19, évitez de caresser votre chien ou votre chat

Opportunisme alimentaire

Marina, quant à elle, harcelait les autres chats et les humains du quartier pour obtenir de la nourriture de leur part. Il ne s’agissait pas cependant du seul félin du quartier à s’adonner à cette pratique. C’était aussi le cas de Pisi, surpris plusieurs fois par ses propriétaires à se régaler avec des aliments fournis par un voisin. Le suivi de ses traces GPS a révélé qu’il pouvait avoir jusqu’à quatre repas par jour en se promenant hors de son foyer.

Pourtant, ces comportements de nos félins ne sont pas surprenants. Ce sont en effet de fins opportunistes qui n’hésitent pas à se montrer affectueux envers tout individu qui leur donne de la nourriture. C’est pour cette raison que certains chats ont en pratique plusieurs propriétaires… Ces derniers sont au courant de leur manœuvre, mais ils ne s’en plaignent pas. Après tout, comment se passer de l’un des meilleurs amis de l’homme ?