Mais quel âge a votre chien en années humaines ?

Le chien est le meilleur ami de l’Homme, ça, tout le monde le sait. Ces boules de poils font partie intégrante de nos vies et sont même considérées comme des membres à part entière de nos familles. Si vous êtes un amoureux des chiens, vous avez certainement déjà entendu dire que pour connaître leur âge en années humaines, il fallait le multiplier par sept.

Eh bien, d’après une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego (États-Unis), ce ne serait pas aussi simple que ça. Pour obtenir la meilleure estimation de l’âge d’un chien, il faudrait avoir recours à une fonction logarithmique, plutôt qu’à une simple relation linéaire.

Un chien couché

Crédits Pixabay

Avec l’aide de Danika Bannasch, experte en génétique canine et professeur au sein de l’UC Davis School of Veterinary Medicine, les chercheurs de l’Université de Californie ont développé une nouvelle formule plus réaliste qui permet de connaître l’âge d’un chien en années humaines.

Les chiens vieillissent plus vite

Dans le cadre de cette étude, le professeur Danika Bannasch a fourni des échantillons sanguins provenant de 105 labradors aux chercheurs. Ces derniers s’en sont servi pour mettre au point une formule qui se base sur l’évolution des modèles des groupes méthyle dans les génomes des chiens et des humains, au cours de leur vieillissement.

Grâce à cette méthode, ils ont pu obtenir une nouvelle « horloge épigénétique », qui permet de déterminer l’âge d’une cellule, d’un tissu ou d’un organisme. D’après Trey Ideker, le coauteur de cette étude, les changements épigénétiques donnent des indices sur l’âge d’un génome, comme les rides peuvent fournir des indices sur l’âge de quelqu’un. En comparant les changements épigénétiques observés chez les chiens et les humains, les chercheurs ont découvert que nos amis à quatre pattes vieillissaient plus vite.

À lire aussi : Les chiens ont aussi parfois une adolescence difficile

Une étude qui a de nombreuses implications

Cette étude révèle qu’un chien d’un an serait en fait au même stade de vieillissement qu’un humain de 30 ans.

« Cela a du sens quand on y pense – après tout, un chien de neuf mois peut avoir des chiots, donc nous savions déjà que le rapport 1 :7 n’était pas une mesure précise de l’âge » explique Trey Ideker.

Selon la courbe établie par ces scientifiques, un chien de quatre ans aurait déjà 52 ans en âge humain. À en croire cette étude, le vieillissement du chien connaîtrait un ralentissement à partir de l’âge de 7 ans, soit l’équivalent de 60 ans en âge humain.

D’après les scientifiques, cette étude a de nombreuses implications. A termes, elle pourrait permettre d’améliorer les soins prodigués aux chiens et d’élaborer de meilleures solutions anti-âges pour les humains.

À lire aussi : Les chiens aussi peuvent devenir sourds

Mots-clés animaux