Mais quelles sont les villes les plus coquines de France ?

Les sextoys ont le vent en poupe. Et ce n’est pas uniquement dû au confinement. En effet, l’utilisation de ces jouets sexuels a connu une hausse au cours de ces dix dernières années. Un sondage IFOP nous révèle même que les Français seraient de plus en plus enclins à se tourner vers ces objets coquins.

Comme le rapporte le site Planet, plus de la moitié des Français et des Françaises utilisent des sextoys. En 1992, ce chiffre s’élevait seulement à 7%. Ce sondage IFOP nous apprend beaucoup de choses sur la façon dont les Français consomment ces jouets sexuels. On sait notamment qu’ils rencontrent autant de succès chez les hommes que chez les femmes.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

Ce sondage nous révèle également quelle est la ville la plus coquine de France. Si vous voulez savoir laquelle c’est, eh bien, continuez votre lecture !

La ville de l’amour remporte la première place

À la première place du classement des villes de France les plus coquines, on retrouve Paris. La ville de l’amour a en effet obtenu 26,38% à ce sondage. Lyon arrive en deuxième place avec 4,20%. Elle est suivie par Toulouse qui détient un pourcentage de 1,84% de la demande nationale.

À la quatrième place, on a Bordeaux avec 1,48%. Lille et Montpellier arrivent ex aequo avec 1,43%. Elles sont suivies par Marseille qui affiche un pourcentage de 1,27%. Strasbourg arrive ensuite avec 1,19%. Les dernières places sont occupées par Nantes avec 0,98% et Nice avec 0,86%.

Les sextoys s’invitent dans nos rayons

Auparavant, les gens avaient du mal à parler librement de l’utilisation des sextoys. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ces petits jouets sexuels commencent de plus en plus à se démocratiser. Pour preuve, ils s’inviteront très prochainement dans nos rayons.

Comme le soulignent nos confrères du site Planet, des marques comme Monoprix se sont récemment lancées dans la vente de sextoys. Les observateurs s’accordent à dire qu’on se dirige vers la banalisation de ce genre de produits. La mise en vente des sextoys chez Monoprix s’est faite par le biais d’un partenariat avec « Passage du désir. » Maguelone Paré, directrice concept et innovation de Monoprix s’est exprimée à ce sujet.

« On s’est dit qu’être coincés chez soi pouvait aussi être une opportunité. Il y a désormais une vision plus fraîche et moins taboue de cette catégorie de produits. »