Mais qui est Kang le Conquérant, le nouveau méchant du MCU ?

Que serait le MCU sans les terribles super-vilains auxquels s’opposent nos fiers héros ? Pas grand-chose. Et justement, après Thanos, on était en droit de craindre le pire. Après tout, qui pouvait bien égaler le Titan fou ?

Fort heureusement, Marvel semble savoir dans quelle direction aller et nous savons donc que la nouvelle menace face à laquelle devront faire face les Avengers n’est autre que le terrible Kang le Conquérant. Qui méritait bien un article de présentation.

Kang le Conquérant dans Marvel
Crédits Marvel

Mise en garde : Cet article comprend de nombreux spoilers au sujet des précédents films du MCU, mais aussi des séries Marvel comme Loki. Si vous n’êtes pas à jour, passez immédiatement votre chemin !

Thanos, c’est fini. Après son clap légendaire, le Titan fou a finalement quitté la scène, poussé dehors par les Avengers. Le moment est donc venu de lui nommer un successeur. Et nous savons depuis un moment que le nouvel antagoniste ne sera autre que Kang le Conquérant.

Un personnage qui a été introduit dans le dernier épisode de la première saison de Loki et qui sera incarné par Jonathan Majors, que vous avez notamment pu découvrir, ou redécouvrir, dans Lovecraft Country.

Mais à moins de connaître les comics sur le bout des doigts, vous devez sans doute vous demander qui est réellement ce nouvel ennemi.

La biographie de Kang le Conquérant

Kang le Conquérant n’a pas vu le monde sous ce nom. A l’origine, il s’appelait en effet Nathaniel Richards. Né dans le futur, et plus précisément au XXXIe siècle sur la Terre-6311 (une chronologie parallèle), il ne possède aucun autre pouvoir que son intelligence.

Après une blessure, ce dernier a en effet commencé à étudier les sciences.

Il s’est alors découvert une passion pour la physique, mais aussi pour la robotique et l’histoire.

Lassé par son monde, Nathaniel Richards a commencé à étudier son histoire et il a alors découvert plusieurs enregistrements laissés par l’un de ses lointains ancêtres. Captivé par l’histoire de ce dernier, il s’est ensuite lancé sur ses traces, ce qui lui a permis de découvrir son ancienne forteresse… et la machine à voyager dans le temps créée par le terrible Doctor Fatalis.

A l’époque, Nathaniel n’avait que vingt-cinq ans, mais il a très vite compris le fonctionnement de cette dernière et il a alors commencé à se promener dans l’histoire… et notamment en Egypte ancienne. Après avoir adapté la technologie du voyage temporel à un vaisseau spatial, il s’est effectivement mis en tête de devenir pharaon, prenant ainsi l’identité de Rama-Tut.

Dans les comics, cette période est très chargée. Nathaniel fait ainsi la rencontre d’une esclave, avec laquelle il a un fils. Un fils qu’il destine à devenir son héritier et qui se fera plus tard connaître sous le nom… d’Apocalypse, un mutant que nous avons pu découvrir dans un des films consacrés aux X-Men.

Mais voilà, ses voyages dans le temps ne passent pas inaperçus et Nathaniel fait très vite face aux Quatre Fantastiques. Ces derniers étant aidés par Docteur Strange, il est alors renvoyé dans le futur… où il croise la route de Fatalis. Fatalis qui l’aide alors à concevoir une armure pour le rendre à la fois plus puissant et plus résistant. C’est alors que les Avengers débarquent et le poussent une fois de plus à retourner en direction du futur.

Et c’est là que les choses deviennent intéressantes. Lors de sa fuite, il se trompe et il est alors renvoyé 1 000 ans après son époque d’origine. Il découvre alors qu’il existe d’autres univers. Il décide de devenir Kang le Conquérant et de tout mettre en oeuvre pour contrôler le monde.

La connexion avec Loki

Vous le savez sans doute, mais la série développée autour du personnage de Loki avait pour but d’introduire la notion de multivers.

La série commence alors lorsque Loki parvient à dérober le Tesseract au nez et à la barbe des Avengers, ce qui n’était pas du tout prévu. Il est alors envoyé dans une réalité alternative créée à partir de ce changement et le TVA, pour Tribunal des Variations Anachroniques, lui tombe alors dessus.

Loki est donc accompagné dans leur dimension et sa réalité est détruite. L’anti héros apprend ensuite qu’une terrible guerre a éclaté entre plusieurs réalités et que les Gardiens du Temps ont résolu le problème en ne conservant qu’un seul flux temporel.

Un flux sur lequel veille jalousement le TVA, qui est du même coup chargé de chasser les Variants et de détruire toutes les réalités alternatives.

Je ne vais pas vous résumer toute la série, mais on apprend très vite que le TVA n’est pas réellement ce qu’il prétend être et que les Gardiens du Temps ne sont que de simples robots. Loki, aidé de l’un de ses Variants, décide alors de faire toute la lumière sur l’affaire et il finit par retrouver la personne qui est derrière tout ça.

Une personne qui vit seule à la fin des temps et qui est en réalité un Variant pacifiste de Kang le Conquérant (sans doute Immortus). Il explique alors au Dieu de la Malice que c’est lui qui a mis fin à la guerre temporelle en s’appuyant sur la puissance d’une ancienne créature capable de manger des réalités : Alioth.

Il propose ensuite à Loki et Sylvie de prendre sa succession. Si ce dernier accepte, il n’en va pas de même pour Lady Loki. Elle envoie donc Loki dans une autre réalité et elle tue le Variant de Kang le Conquérant.

Et c’est là que la série prend une tournure inattendue. La réalité dans laquelle est envoyée Loki est bien différente de celle que nous connaissons. L’épisode se termine en effet dans un TVA alternatif.

Un TVA dans lequel les statues des Gardiens du Temps ont été remplacées par celle de Kang le Conquérant.

On notera d’ailleurs que Jonathan Majors, l’interprète de Kang le Conquérant, sera présent au casting du prochain Ant-Man, attendu en 2023.

Les pouvoirs de Kang le Conquérant

Kang le Conquérant a pour principale particularité de n’avoir aucun pouvoir. Ou, plutôt, d’être né sans pouvoir.

Comme nous l’avons vu, Nathaniel Richards n’avait rien de particulier à sa naissance, du moins en dépit de son intelligence.

Et justement, cette intelligence ne lui a pas seulement permis de comprendre le fonctionnement de la machine temporelle découverte dans la forteresse de son ancêtre.

Elle lui a également permis de devenir un expert en physique temporelle.

Et ces connaissances ne sont évidemment pas anodines. Grâce à elles, Kang maitrise le pouvoir du temps comme personne, à un point tel qu’il a même réussi dans les comics à venir à bout de Thanos… en le faisant vieillir à toute vitesse. Nous en avions d’ailleurs parlé dans cet article.

Mais surtout, Kang connaît le flux du temps. Il sait ce qui va se produire avant même que cela arrive. Une capacité qui est d’ailleurs largement mise en avant dans le final de la première saison de Loki, lorsque le Dieu de la Malice et Sylvie tentent de le tuer. Ils n’arrivent même pas à l’effleurer, et ce parce qu’il sait déjà comment tout va se produire.

Et lorsqu’on ajoute à cela ses formidables capacités en tant qu’ingénieur et inventeur, ainsi que toutes les technologies du futur en sa possession, on obtient un antagoniste qui risque de donner du fil à retordre aux Avengers.