Malgré la pandémie de Covid-19, les iPhone se sont bien écoulés en Chine le mois dernier

On le sait, Apple a énormément de mal à s’imposer en Chine face à des citoyens préférant ne pas se tourner vers une firme américaine, mais plutôt du côté des constructeurs locaux. Huawei est donc largement dominant dans le pays comme Xiaomi ou encore OnePlus, qui devrait une nouvelle fois cartonner avec la gamme OnePlus 8 que la rédaction a pu avoir entre les mains (et il est très bon). Malgré ces bâtons dans les roues, Apple tente toujours de se faire une petite place sur le marché de la téléphonie chinoise avec ses iPhone et en mars dernier, les efforts ont payé malgré la pandémie de coronavirus.

En comparaison avec l’an dernier à la même période, Apple affiche des ventes positives.

De quoi continuer à progresser du côté de la Chine pour les mois à venir ?

Du positif pour Apple en Chine

Malgré sa guerre commerciale avec la Chine, Apple compte beaucoup sur ce pays dans sa production – pour ne pas dire qu’il est dépend totalement. Car avec la pandémie de Covid-19, ses iPhone 9 et iPhone 12 pourraient prendre du retard puisqu’ils sont assemblés là-bas, comme l’expliquent nombreux analystes.

Mais le tableau n’est pas tout noir pour la firme de Cupertino en Chine puisque, comme le rapporte CNBC, les ventes du mois de mars ont connu une hausse par rapport à la même période l’an dernier. Ainsi, le constructeur américain affiche une hausse de 19% (tout de même !) avec 2,5 millions de smartphones vendus. Une donnée qui contrebalance avec les 500 000 modèles écoulés en Chine lors du mois de février face à une pandémie frappant durement le pays – une chute de 60% par rapport à la même période, l’an dernier.

Apple peut donc compter sur les Apple Store chinois, seuls encore ouverts alors que la moitié du monde est confinée. Sans oublier que de nombreux revendeurs appliquent des réductions alléchantes permettant d’accéder encore plus facilement à un appareil de la firme.

Reste à savoir si Apple continuera sur cette lancée lors des mois à venir, notamment avec ses prochains iPhone. Le territoire reste, pour la firme de Cupertino, très difficile d’accès malgré ses chaînes d’assemblage présentes sur place.