Man vs Wild dans la vraie vie et pendant 30 ans

L’émission Man vs Wild n’aurait sans doute pas impressionné Dick Proenneke. L’homme a vécu seul pendant 30 années dans la nature sauvage de l’Alaska.

Man vs Wild est une émission britannique diffusée pour la première fois en mars 2006 au Royaume-Uni. Elle est arrivée en France en octobre 2006 sous le titre Seul face à la nature. Le programme place volontairement Bear Grylls dans un environnement sauvage à priori hostile. Le présentateur et animateur doit ensuite retrouver la civilisation en faisant la démonstration de techniques de survie. L’émission a connu un grand succès lors de sa première diffusion. Des célébrités hollywoodiennes, dont Ben Stiller, Jake Gyllenhaal et Will Ferrell, sont ensuite apparues dans des épisodes spéciaux. Seul face à la nature a totalisé 72 épisodes étalés sur six saisons avant sa fin en mars 2012.

Un homme seul perdu au milieu de nulle part
Crédits Pixabay

Les téléspectateurs ont certainement eu des frissons devant l’émission de Discovery Channel. Celle-ci leur aura fait découvrir de nombreuses choses sur la survie dans un milieu hostile. Cependant, Dick Proenneke aurait probablement trouvé Seul face à la nature ennuyeuse…

30 longues années, seul face au froid de l’Alaska

Richard Louis Proenneke a fait ce dont les passionnés de nature rêvent : tout quitter pour faire communion avec la nature. À 51 ans, il a abandonné son emploi de mécanicien et s’est installé dans l’arrière-pays de l’Alaska pour ne faire qu’un avec la nature. Le natif du comté de Lee a installé son camp sur les rives des Twin Lakes. Il y a construit une petite cabane en bois de ses propres mains.

La nature sauvage alaskienne est aussi belle que dangereuse, surtout si on décide de l’affronter seul. Si Proenneke venait à manquer de nourriture, il lui faudrait plusieurs jours pour retrouver la civilisation. S’il tombait de son canot de pêche, il mourrait instantanément dans l’eau glacée. « Est-ce que je valais tout ce que cette terre sauvage pouvait me jeter à la figure ? », se demandait le vieil homme dans son journal. Les conditions difficiles n’ont pas suffi à décourager cet ancien survivant de la Seconde Guerre mondiale dans son nouveau projet de vie.

A lire aussi : En Alaska, presque tout le monde vit dans cet immeuble

Une inspiration pour beaucoup

Au cours des 30 années de séjour à Twin Lakes, Proenneke a écrit plus de 250 notes. Son appareil photo et son trépied l’accompagnaient dans ses déplacements pour immortaliser ses activités quotidiennes.

Proenneke n’a pas rendu son dernier souffle en admirant Twin Lakes. Le vieil homme est revenu en Californie en 1998 pour passer le dernier chapitre de sa vie avec son frère et est décédé à la veille de Hemet le 20 avril 2003. Aujourd’hui, le naturaliste américain continue d’être une source d’inspiration pour beaucoup. « J’ai découvert que certaines des choses les plus simples m’ont donné le plus de plaisir », a-t-il écrit dans son journal.