Manifestations aux USA : un tweet de Trump de nouveau masqué par Twitter

Ce mardi 23 juin 2020, Twitter est de nouveau intervenu sur une publication du président américain en la masquant pour motif de « contenu abusif ».

Il s’agissait d’un tweet en réaction aux récents évènements liés aux manifestations contre les violences policières et le racisme aux États-Unis. Twitter a donc décidé de réduire l’audience du tweet sans pour autant le supprimer.

Crédits Pixabay

« Il n’y aura jamais de zone autonome à Washington tant que je serai votre Président. S’ils essaient, ils feront face à une force conséquente » avait tweeté Donald Trump. En effet, les manifestants prévoyaient de camper devant la Maison-Blanche. Ils envisageaient également d’y instaurer une zone « sans police » à l’instar de celle placée à Seattle, au Parlement américain, vers la moitié du mois de juin.

Cette intervention de Twitter pour restreindre le tweet du président américain n’est pas inédite. Le 29 mai 2020, le réseau social avait déjà réduit la visibilité d’une des publications de Trump pour cause de promotion et d’abus de la violence.

Moins de visibilité, mais pas de censure

Pour rappel, Twitter est actuellement en pleine révision de sa politique en matière de publication et de partage de tweets. Le réseau social ambitionne de stopper ainsi la circulation de fausses informations et de messages à caractère haineux sur sa plateforme.

Par ailleurs, Twitter avait déjà annoncé sur son blog que les contenus qui violent ses règles seront désormais cachés ou bien étiquetés comme étant des « contenus ayant violé la politique sur les publications abusives ».

Le tweet de Donald Trump ne sera donc pas supprimé, mais sera tout simplement fermé aux commentaires et aux réactions. Il pourra toutefois être retweeté avec commentaire, mais alors, un avertissement sur le caractère préjudiciable du message sera visible au-dessus du tweet.

À lire aussi : Twitter a mis une alerte sous les tweets de Donald Trump

Une affaire à suivre de près

Peu de temps après les actions entreprises par Twitter, la réaction de Washington ne s’est pas fait attendre.

Kayleigh MacEnany, la porte-parole de la Maison-Blanche a dénoncé les agissements du réseau social et a stipulé que le président américain était en droit de faire appliquer la loi. La relation tendue entre Donald Trump et Twitter continue ainsi de plus belle.

Néanmoins, pour l’heure, Twitter fait partie des rares géants du web à oser s’affirmer ouvertement contre les dirigeants. Bien que la mesure prise par le réseau social ne soit pas suffisante pour empêcher la large diffusion des messages de Trump par ses partisans, l’action entreprise par Twitter est une manière symbolique d’affirmer sa position contre les messages problématiques du président américain.

À lire aussi : Twitter, un employé a temporairement désactivé le compte de Donald Trump

Mots-clés twitter