Marine Le Pen n’aime pas être comparée à Daech

Marine Le Pen n’a pas apprécié l’émission de Jean-Jacques Bourdin diffusée ce mercredi 16 décembre sur RMC et sur BFM TV. L’animateur a effectivement établi un parallèle confus entre le Front National et Daech. Sans surprise, la présidente du parti incriminé n’a pas apprécié la comparaison et elle a donc publié sur Twitter des images extrêmement choquantes.

Jean-Jacques Bourdin recevait un universitaire spécialiste de l’islam radical, Gilles Kepel, afin d’évoquer Daech et tous les mouvements radicaux assimilés à l’Etat Islamique. Un sujet malheureusement très en vogue en ce moment.

Marine Le Pen Daech

Marine Le Pen n’a pas apprécié que son parti politique soit comparé à Daech.

L’animateur a évoqué deux fois le Front National durant son émission.

Jean-Jacques Bourdin a fait le pire lapsus de toute sa carrière

Dans une première séquence, il a questionné Gilles Kepler au sujet de son livre et du parallèle qu’il établit entre la montrée du FN et celle de l’Etat Islamique.

L’universitaire a expliqué que ces deux phénomènes se ressemblaient beaucoup puisqu’ils trouvaient tous les deux leurs origines dans le sentiment d’exclusion qui frappe une partie de la population.

Il a ensuite ajouté que les deux courants sont aussi très différents l’un de l’autre et qu’il ne fallait pas faire d’amalgame.

C’est sans doute le second passage qui a provoqué la colère de Marine Le Pen, lorsque Jean-Jacques Bourdin est revenu à la charge : “Je vais revenir sur les liens entre Daech et le Front National”. Il s’est tout de suite rendu compte de son erreur et il s’est corrigé dans la foulée mais cela n’a pas calmé la présidente du parti pour autant.

Elle a commencé par publier un message sur Twitter en indiquant que ce dérapage était tout bonnement inacceptable, avant de demander à l’animateur de retirer ses propos et de présenter ses excuses.

Marine Le Pen et Gilbert Collard ont publié des photos extrêmement choquantes sur Twitter

Marine Le Pen aurait pu en rester là mais elle a ensuite publié trois autres messages reprenant des images issues de la propagande de Daech. Des images extrêmement violentes puisqu’elles mettaient en scène un cadavre décapité, un otage en train de brûler vif et un prisonnier écrasé par un char.

Ces messages ont tous été signés avec ses initiales.

L’histoire aurait pu en rester là mais Gilbert Collard a lui aussi procédé de la sorte en diffusant une image sanglante sur son propre compte Twitter.

Europe 1 a contacté Marine Le Pen pour lui demander si elle n’était pas allée un peu trop loin. La présidente du Front National ne regrette rien et elle estime même que c’est l’animateur qui a été trop loin en comparant son parti politique à un groupuscule terroriste.

Une de ces images présentait un otage américain tué par l’Etat Islamique l’année dernière, James Foley. Ses parents sont tombés sur la photo partagée par Marine Le Pen et ils ont été extrêmement choqués de la tentative de récupération. Ils ont donc demandé à ce que l’image soit retirée de son compte.

Elle était toujours en ligne ce matin.

J’ai fait le choix de ne pas intégrer ces images à l’article pour ne pas vous choquer. 

Crédits Photo

Mots-clés twitterweb