Mark Zuckerberg a fait un discours très politique à Harvard

Mark Zuckerberg a tenu un discours aux accents très politique pendant la remise des diplômes au Harvard College la semaine dernière. Pendant trente minutes, le milliardaire de 33 ans a fait part de ses rêves de changer le monde, invitant les jeunes diplômés à faire de même. C’est avec passion que le créateur de Facebook a encouragé son jeune auditoire à « […] définir de grands travaux » mais aussi à « […] accomplir de grandes choses. »

Le jeune PDG de Facebook est un ancien étudiant de la célèbre université. Il suivait des cours il y a de cela douze ans. Il a cependant dû quitter les bancs de la fac pour se concentrer sur le développement du service qui allait devenir le numéro un des réseaux sociaux des années plus tard.

Politique Zuckerberg

Invité à prononcer son discours, Mark Zuckerberg en a profité pour récupérer un diplôme honorifique.

Mark Zuckerberg va-t-il se lancer dans la politique ?

Impossible de ne pas se poser la question face au discours prononcé par le jeune homme. Ce dernier ne s’est pas seulement contenté d’encourager « sa » génération à sauver la planète et contrer les maladies. Mark Zuckerberg en a également profité pour aborder des sujets sociaux et fiscaux. C’est l’air très engagé qu’il a parlé de « définir un nouveau contrat social » sans cesser d’accentuer les nous dans ses phrases.

« Nous devrions vivre dans une société qui mesure le progrès […] de la façon dont chacun trouve un rôle qui a du sens. » Dans son discours, le créateur de Facebook n’a cessé de lancer de nombreuses phrases inspirantes qui sonneraient presque comme les paroles de quelqu’un avec de fortes ambitions politiques.

Certains le soupçonnent d’ailleurs d’envisager une carrière politique d’ici les prochaines élections présidentielles.

Le milliardaire soutient le revenu universel

Dans son discours enflammé, Mark Zuckerberg a également révélé son intérêt pour le revenu universel. Selon lui, le revenu de base permettrait à tous « d’essayer de nouvelles choses » sans devoir subir les conséquences financières. Il soutient que : « Les plus grands succès naissent de la liberté d’échouer. » Pour illustrer ses propos, le jeune milliardaire a pris exemple sur sa propre vie : le soutien financier de ses parents a fait office de revenu universel et lui a permis de concrétiser Facebook.

Mark Zuckerberg rejoint ainsi le camp des grands noms de l’IT qui se sont déclarés favorables à la mise en place du revenu de base comme Elon Musk, le fondateur de Tesla et SpaceX, mais aussi Pierre Omidyar, le créateur d’eBay.

Crédits Image

Mots-clés Mark Zuckerberg