Mark Zuckerberg lance Facebook News pour ne plus s’entendre qualifier de vecteur d’infox

Facebook a fort à faire avec les accusations de propagation de désinformation touchant sa plateforme. Face à ces critiques, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé, le vendredi 25 octobre 2019, le lancement de Facebook News, un fil d’actualité qui « mettra en évidence les principales informations nationales de la journée tout en mettant l’accent sur ‘le divertissement, la santé, l’économie et le sport’», explique Mark Zuckerberg.

Apparemment, cette initiative ne date pas d’hier. Lors de la présentation du projet à New York, Mark Zuckerberg a confié : « Nous parlons de cela depuis trois ou quatre ans ». Le fondateur de Facebook estime effectivement que « les grands services internet ont la responsabilité de s’associer aux organes de presse pour instaurer des modèles viables à long terme ».

Crédits Unsplash

Pour l’instant, Facebook News ne sera préalablement accessible qu’à une audience test de 200.000 utilisateurs.

La rémunération des auditeurs reste encore floue

Pour l’accompagner dans sa démarche, Facebook a déjà convaincu environ 200 médias et éditeurs dont le New York Times, ABC News, NBC News, Fox News, Bloomberg, USA Today, le Los Angeles Times et le Business Insider. D’ailleurs, TechCrunch rapporte que Mark Zuckerberg a présenté le nouveau fil d’actualité dédié aux informations aux côtés de Robert Thompson, le patron de News Corp qui est notamment l’éditeur de Wall Street Journal et du New York Post.

Le nouveau service d’informations de Facebook apparaîtra dans un nouvel onglet du réseau social, comme le service Watch ou la boutique Marketplace. Facebook News sera géré par une équipe spéciale composée notamment d’anciens journalistes qui sélectionnera les articles affichés sur le fil.

Néanmoins, la rémunération des éditeurs n’a pas encore été clarifiée par Facebook. Selon le réseau social, la rémunération dépendra de plusieurs facteurs, dont la qualité du contenu. Le Wall Street Journal estime cependant que News Corp peut annuellement toucher plus de 10 millions de dollars de ce partenariat.

Mark Zuckerberg souhaite faire de Facebook News une source d’informations digne de confiance

De son côté, Mark Zuckerberg assure : « Nous voulons établir des relations de long terme avec nos partenaires. Cela nous a pris du temps d’apprécier ce qu’est le journalisme de qualité. Nous devions aussi trouver un certain équilibre sur la plateforme, car nos utilisateurs veulent voir plus de contenus de la part de leurs amis et de leur famille ».

Toutefois, si certains saluent l’initiative, d’autres critiquent le fait que Facebook ait inclus le site Breitbart parmi ses médias partenaires. Selon l’organisation de surveillance des médias Media Matters, c’est « un nouvel exemple que Mark Zuckerberg sert les suprémacistes blancs et l’extrême droite ». Le PDG de Facebook estime néanmoins qu’ « une diversité de vues est nécessaire pour que Facebook News soit une source d’informations digne de confiance ».