Mark Zuckerberg : un don de 3 milliards pour lutter contre les maladies

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg a annoncé mercredi dernier, son intention de donner 3 milliards de dollars (soit 2,68 milliards d’euros) pour lutter contre les maladies dans le monde, et notamment celles des enfants.

Le milliardaire n’en n’est pas à son premier coup d’éclat en tant que philanthrope. Suite à la naissance de sa fille (en fin d’année 2015), ce dernier avait en effet annoncé en compagnie de son épouse Priscilla Chan, la création de leur fondation (Chan-Zuckerberg Initiative – CZI) visant à contribuer à “un monde qui ne souffrirait pas de la maladie“. Une annonce louable qui confirme un intérêt certain des firmes de la silicon valley pour le domaine de la recherche médicale.

Le patron de Facebook promet un don de 3 milliard s de dollars pour lutter contre les maladies dans le monde

Le CEO du réseau social numéro un, n’est effectivement pas le premier à agir en faveur de la recherche, Bill Gates (célébrissime créateur de Microsoft) en avait fait autant avec sa femme en 2000, créant une des fondations les plus riches du globe. D’ailleurs en dehors des initiatives privées, les entreprises aussi investissent dans le secteur, comme c’est le cas de Google et IBM.

Les milliardaires se mobilisent

Mark Zuckerberg n’a clairement pas inventé le concept des dons massifs, il emboîte simplement le pas d’autres grandes fortunes avant lui. On pensera notamment à Bill Gates (encore lui) et Warren Buffett (homme d’affaire américain, troisième au classement Forbes des personnalités les plus riches), qui avaient conjointement appelé les milliardaires à céder au moins la moitié de leur capital à des œuvres de bienfaisance avant leur décès.

Un appel auquel Mark Zuckerberg a répondu. Le patron de Facebook compte donc céder à terme 99% de ses actions Facebook à la fondation CZI, et commence dès à présent avec cette promesse de don de 3 milliards, dont un premier versement de 600 millions de dollars contribuera au financement d’un centre de recherche biomédicale nommé Biohub et basé à San Francisco.

Le couple Zuckerberg déclare vouloir investir dans des projets “rassemblant les scientifiques et les ingénieurs pour construire ensemble de nouveaux outils qui puissent bénéficier à toute la communauté scientifique, pour réaliser de grandes avancées“.

Un programme visiblement pétri de bonnes intentions, que les conjoints ne pourront réaliser qu’à grands renforts de millions…