Mars 2020 : la fabrication du successeur de Curiosity a démarré

La NASA a lancé la fabrication du rover qui sera utilisé dans le cadre de la mission Mars 2020. Il succèdera à Curiosity et il ira bien plus loin que ce dernier. Grâce à lui, nous devrions en effet être en mesure de déterminer si la vie a existé sur Mars. Intéressant, mais ce n’est pas fini car il nous en apprendra également plus sur l’histoire de la planète et il sera en plus chargé de préparer la future mission habitée de l’agence spatiale américaine.

Mars 2020 est une mission extrêmement ambitieuse, donc. Une mission qui captive les passionnés et les curieux depuis le 4 décembre 2012 et donc depuis qu’elle a été officiellement présentée par la NASA.

Rover Mars 2020 : image 1

Le rover de la mission Mars 2020 ressemblera beaucoup à Curiosity.

L’agence avait en effet profité du congrès de l’Union Américaine de Géophysique de San Francisco pour présenter la mission aux yeux du monde, une mission dont le lancement est programmé pour 2020.

Mars 2020 : une mission très ambitieuse

C’est en effet à cette date que la NASA lancera sa fusée en direction de la planète rouge, une fusée à bord de laquelle nous trouverons un rover spécialement développé pour l’occasion.

L’appareil concentrera ses efforts sur l’étude du climat martien mais également sur la géologie de la planète. En plus de cela, il devra déterminer si Mars a accueilli la vie tout en préparant la future mission d’exploration de la NASA.

Ce fameux rover ressemblera comme deux gouttes d’eau à Curiosity et il pèsera globalement le même poids. La seule différence notable se situera au niveau de ses instruments. L’agence l’a en effet équipé de nouveaux capteurs et le véhicule sera notamment capable de chercher des traces d’oxygène à la surface de la planète et dans son atmosphère.

S’il sera équipé de plusieurs caméras, il embarquera aussi des microphones et il pourra donc capturer les sons ambiants. Il sera d’ailleurs le premier rover à le faire.

Pas mal et ce n’est pas fini car ce rover sera en plus doté de deux nouvelles fonctions afin d’améliorer ses déplacements : le range trigger et un système de navigation spécialement développé pour l’analyse du terrain. Ils permettront notamment au véhicule de déterminer le meilleur timing de déclenchement du parachute lors de l’atterrissage.

Derrière, le rover intègrera aussi un mini laboratoire d’analyse et il sera ainsi capable d’analyser les différents échantillons prélevés sur le sol martien. En tout, la NASA l’a équipé de sept instruments principaux.

Sept instruments principaux et une tonne de capteurs en prime

Des instruments comme la SuperCam, le Mars Environmental Dynamics Analyse, le Radar Imager for Mars’ Subsurface Experiment, le Mars Oxygen ISRU Experiment ou encore le Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry.

Elaborés par divers partenaires, ces appareils permettront au véhicule d’analyser la chimie des minerais récoltés sur la planète rouge, mais également de mesurer précisément la température, la pression, l’humidité, la densité de poussière ou encore la vitesse du vent.

Grâce à eux, les ingénieurs de l’agence pourront effectuer une imagerie complète de la structure géologique de la planète ou encore produire de l’oxygène en s’appuyant sur le dioxyde de carbone présent dans son atmosphère.

En marge, le JPL a aussi développé un autre instrument assez particulier, le SHERLOC. Il se présente sous la forme d’un spectromètre à ultra-violets et il sera capable d’analyser tous les composants biologiques trouvés sur Mars. C’est donc lui qui nous permettra de déterminer si la planète a abrité la vie… ou si elle l’abrite encore.

Si vous voulez en savoir plus sur ce rover, le mieux c’est encore de vous rendre à cette adresse.

Rover Mars 2020 : image 2

Mots-clés marsmars 2020NASA