Mars abrite peut-être assez d’oxygène sous sa surface pour soutenir la vie

L’idée d’aller s’installer sur Mars trotte dans la tête des hommes depuis des années. Et les récentes découvertes faites sur la planète rouge ont suscité un nouvel engouement et de l’espoir pour trouver de la vie sur Mars.

Mieux encore, il se pourrait que la planète rouge ait suffisamment d’oxygène pour abriter la vie sous sa surface, c’est ce qui ressort d’une nouvelle étude publiée dans Nature Geoscience.

Mars

Des lacs souterrains remplis d’oxygène sur Mars

Les résultats de cette nouvelle étude découlent de deux découvertes différentes faites par une équipe de scientifiques, dirigée par Vlada Stamenković du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Les scientifiques ont découvert qu’il est possible que Mars abrite des lacs souterrains d’eau salée. Et l’un de ces lacs en particulier pourrait se situer sous la calotte polaire martienne.

S’ils existent vraiment, ces lacs salés souterrains pourraient enfermer d’importantes quantités d’oxygène essentielles à la vie.

Le rover Mars Curiosity a découvert en 2016 que Mars a potentiellement eu une atmosphère riche en oxygène par le passé. Mais lorsque la planète a perdu son champ magnétique, la majeure partie de l’oxygène à sa surface s’est échappé. Cependant, on trouve encore de l’oxygène dans les roches de la planète, ce qui laisse penser qu’il pourrait également en avoir sous la surface martienne.

Y a-t-il suffisamment d’oxygène pour vivre sur Mars ?

Au vu de ces nouvelles découvertes, une équipe de scientifiques dirigée par le JPL a tenté de déterminer la quantité d’oxygène que pouvaient contenir ces lacs saumâtres souterrains sur Mars, et surtout si elle était suffisante pour maintenir la vie. Leur étude a montré que c’était effectivement possible, surtout dans les régions polaires où les températures extrêmement basses favorisent l’entrée de l’oxygène dans ces lacs salés.

Toutefois, il ne faut pas se réjouir trop vite car beaucoup de zones d’ombres restent encore à élucider, à commencer par prouver que ces lacs souterrains saumâtres existent bel et bien. Ces nouvelles découvertes constituent néanmoins un nouveau pas en avant dans notre quête de la vie sur Mars, mais pas que. En effet, les scientifiques savent maintenant comment la vie pourrait exister sur d’autres planètes où il n’y a pas de photosynthèse.

Mots-clés astronomiemars