Mars est une planète “sismiquement très active” révèlent les premières données de la mission InSight de la NASA

En novembre 2018, la sonde InSight de la NASA a atterri sur la planète Mars dans le but de mieux connaître sa structure interne et de cartographier son sous-sol. La durée de la mission primaire de cette sonde va ainsi s’étaler sur 2 ans, pour un budget d’environ 850 millions de dollars.

Depuis son arrivée sur Mars, les données provenant de la mission InSight ont été renvoyées et étudiées par différentes équipes de la NASA.

La planète Mars

Crédits : NASA/JPL/University of Arizona

Et les premiers résultats publiés le 21 février dernier dans les revues Nature Geoscience et Nature Communications, et relayés par space.com révèlent que malgré les conditions de sécheresse et très basse température qui y règnent, la planète rouge est encore sismiquement très active.

Mars est loin d’être une planète morte

Dans le cadre de la mission InSight, l’atterrisseur stationnaire est équipé de 2 outils indispensables pour l’étude de la structure interne de la planète rouge. Il y a d’un côté la sonde fouisseuse de chaleur baptisée « la taupe », pouvant aller jusqu’à plus de 3 mètres sous le sol martien et qui servira à cartographier les échanges de chaleur qui se produisent à l’intérieur de la planète. Quant à l’autre équipement, c’est une suite très sensible de sismomètres.

Le bilan de septembre 2019 a rapporté que durant les 10 premiers mois de la mission InSight sur Mars, 174 séismes ont pu être enregistrés. Et depuis, le principal enquêteur de la mission, Bruce Banerdt, déclare que le nombre total de séismes enregistrés sur la planète rouge est d’environ 450 et ils ne sont pas dus à des météorites, mais proviennent bien de la planète elle-même.

Les séismes de Mars sont très différents de ceux de la Terre

D’après les rapports de l’équipe, sur les 174 séismes enregistrés jusqu’en septembre 2019, les 24 séismes les plus prononcés n’atteignaient qu’une magnitude entre 3 et 4 sur l’échelle de Richter. En comparaison, les violents séismes terrestres ont au moins une magnitude de 5,5.

Il faut toutefois préciser que les activités sismiques de Mars ne sont pas du tout similaires à celles qu’on a sur Terre. En effet, la plupart des séismes sur Terre sont dus aux glissements des plaques tectoniques tandis que sur Mars, une tectonique des plaques active est inexistante.

En fait, ces séismes sont plutôt provoqués par le refroidissement à long terme de la planète rouge, ce qui fait contracter les différentes couches qui la composent. D’ailleurs, les scientifiques ont identifié une zone particulièrement active, Cerberus Fossae, une zone située à environ 1600 kilomètres du site d’atterrissage de la mission InSight.

En somme, les chercheurs sont optimistes, cette mission sur Mars pourra nous en apprendre beaucoup sur l’évolution des planètes rocheuses de notre système solaire.

Mots-clés insightmars