A l’origine, Mars ressemblait beaucoup… à l’Islande

On en apprend un peu plus chaque jour sur Mars. Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université Rice, aux Etats-Unis, a récemment révélé que la planète Rouge partageait auparavant des similarités avec une région précise du globe. Cette découverte a pu se faire en partie grâce au rover Curiosity qui collecte des données sur Mars depuis 2012. Par exemple, grâce aux observations qu’il a menées dans le cratère Gale, les chercheurs ont appris que la planète rouge abritait autrefois des lacs.

Ils sont arrivés à cette conclusion en étudiant les informations sur la composition chimique et l’état physique des roches qui se trouvent dans le cratère Gale. Cela a intrigué les experts qui se sont alors interrogés sur la nature du climat qui avait pu alimenter ces étendues d’eau. Ils n’ont pas pu répondre à cette question en se basant uniquement sur les données enregistrées par Curiosity.

Credits Aynur Zakirov – Pixabay.com

Pour résoudre ce mystère, ils ont dû se tourner vers les roches terrestres qui montrent des similarités avec celles qui se trouvent dans le cratère Gale.

Une comparaison avec les sédiments terrestres

Les scientifiques ont émis de nombreuses théories sur la nature du climat martien. Dans un premier temps, ils ont suggéré que le climat y était chaud et humide. Cela aurait favorisé l’apparition des lacs. Par la suite, ils ont avancé l’hypothèse selon laquelle Mars était une planète sèche et recouverte de glaciers.

Pour avoir une réponse définitive à cette question, ils ont analysé les informations chimiques et physiques des roches retrouvées dans le cratère Gale. Ils les ont ensuite comparées à celles des sédiments terrestres. En effet, l’état de ces roches en dit long sur la nature du climat dans lequel ils se sont formés.

A lire aussi : Mars a aussi son printemps, mais il ne ressemble pas au nôtre

Focus sur l’Islande

Cette tâche s’est avérée très laborieuse. En effet, les chercheurs ont dû passer en revue les informations géologiques de plusieurs régions du globe. Parmi les endroits qu’ils ont étudiés, on citera l’Idaho, Hawaï, l’Antarctique et l’Islande.

Leurs efforts ont fini par payer et ils ont trouvé des similarités entre les roches du cratère Gale et les sédiments trouvés en Islande :

« L’éventail des climats sur Terre nous a permis de calibrer notre thermomètre pour mesurer la température qui régnait sur Mars à l’époque. La Terre nous a fourni un excellent laboratoire pour observer les effets des différentes variables climatiques sur l’altération des roches. »

A lire aussi : On va bientôt pouvoir entendre Mars

Cette région du globe est connue pour son terrain basaltique et pour entretenir une température avoisinant les 3°C tout au long de l’année.

D’après les experts, tout porte à croire que Mars avait les mêmes conditions climatiques il y a 3,5 milliards d’années de cela.

Mots-clés islandemars