Mars : la recherche d’une vie extraterrestre s’intensifie

Plus que jamais, les scientifiques tentent de trouver sur la planète Mars les signes qui prouvent que la vie y a existé ou y existe encore. Aujourd’hui, plusieurs raisons motivent les chercheurs comme les nouvelles connaissances sur la diversité et l’histoire de la géologie de Mars, une meilleure compréhension des environnements extrêmes de la Terre, ainsi que les nouvelles méthodes de détection.

La difficulté de la recherche réside dans le fait qu’il est nécessaire d’utiliser de nouveaux concepts scientifiques et des connaissances nouvelles pour connaître les zones à explorer et les paramètres à mesurer.

Crédits Pixabay

Pour essayer de trouver une solution aux différentes difficultés rencontrées, des experts dans le domaine, incluant des astrobiologistes, se sont réunis en novembre dernier au National Cave and Karst Institute qui se trouve à Carlsbad dans le Nouveau-Mexique.

Les endroits où rechercher la vie

Parmi les sujets abordés lors de la conférence, il y a eu celui sur le moyen de tester l’existence de la vie sur Mars avec et sans les systèmes de collecte d’échantillons. Les endroits qu’il faudrait explorer étaient aussi au programme des discussions.

Concernant ce point, presque tous les participants ont été d’accord sur le fait que les zones les plus prometteuses étaient les grottes souterraines profondes, la glace et le sel.

La surface de Mars quant à elle n’est pas propice à la vie avec les dures conditions qui y règnent. C’est un endroit qui subit toutes sortes de radiations et où l’eau liquide ne peut rester stable très longtemps. Selon Vlada Stamenkovic, chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, les eaux souterraines pourraient être le seul habitat possible pour une forme de vie existant sur Mars.

Pourquoi pas dans les grottes ?

Parmi les sites qui intéressent également les chercheurs, il y a les cratères en forme de puits qui s’ouvrent à la surface. Ces trous apparaissent lorsque le toit d’un tube de lave s’effondre partiellement et crée un puits de lumière. Selon les informations, les orbiteurs qui tournent autour de Mars ont déjà photographié plusieurs de ces puits.

Sur Terre, des scientifiques ont déjà trouvé des preuves montrant la présence d’activités microbiennes dans les grottes. Ces activités se manifestent par exemple par des biofilms, des substances visqueuses, ou des minéraux précipités. Les chercheurs ont ainsi trouvé que les conditions dans les grottes sont différentes, mais plus bénignes que celles de la surface.

Ainsi, comme l’indique Kevin Webster, chercheur au Planetary Science Institute à Tucson dans l’Arizona, les grottes représentent les environnements les plus passionnants à étudier dans la recherche de signes de vie sur Mars. Le scientifique étudie lui-même les biosignatures présentes dans l’atmosphère des grottes.

On peut dire que la recherche de la vie sur la Planète Mars bat actuellement son plein. L’histoire sera encore plus passionnante avec l’arrivée du prochain rover de la NASA sur la Planète Rouge, dont la mission principale sera la recherche de signes d’une ancienne vie.

Mots-clés extraterrestresmars