Mars : le champ magnétique plus puissant que prévu

Cela fait maintenant presque un an et demi que l’atterrisseur InSight de la NASA est sur Mars en train d’étudier l’intérieur de la planète, ainsi que sa sismologie. Récemment, les chercheurs derrière le projet ont publié une série d’études relatives aux résultats obtenus durant les douze premiers mois. Une de ces études, publiée dans la revue Nature Geosciences, concerne la mesure des champs magnétiques sur la planète.

D’après les résultats obtenus, il semblerait que le champ magnétique dans les environs d’InSight, plus précisément dans le cratère dénommé « Homestead hollow », soit dix fois plus puissant que ce qui avait été prévu. Le cratère en question est situé dans une plaine qui s’appelle Elysium Planitia. Cette dernière  a été choisie comme site d’atterrissage, car elle possède une topologie plate, peu de débris, ainsi qu’une faible élévation, ce qui permet à InSight de sonder en profondeur.

Crédits Pixabay

D’après les scientifiques, ces résultats concernant le champ magnétique pourraient les aider à répondre à certaines questions importantes sur la formation et l’évolution future de la Planète Rouge.

Des résultats plus précis

Avant l’arrivée d’InSight sur la surface martienne, il n’y avait que les satellites en orbite à des distances de plus de 150 km qu’on pouvait utiliser pour mesurer les champs magnétiques. D’après Catherine Johnson, professeur à l’University of British Columbia, scientifique au Planetary Science Institute et auteur principal, les mesures effectuées auparavant ne donnaient aucune information sur l’état de la magnétisation au niveau des petites zones. Avec le premier capteur à champ magnétique à la surface, on a pu obtenir des informations d’une grande valeur sur la structure interne ainsi que la haute atmosphère de Mars.

Johnson a également indiqué que des données obtenues à partir du sol révèlent des détails plus précis concernant la magnétisation des petites zones. On a ainsi pu savoir que le champ magnétique autour de la sonde était dix fois plus puissant que prévu, et qu’il provenait de sources qui étaient situés dans les environs.

Les enjeux des connaissances sur les champs magnétiques

Il est important d’en savoir plus sur les champs magnétiques de la planète Mars. Selon les scientifiques, c’est la clé pour pouvoir comprendre la nature et la puissance de sa magnétosphère, c’est-à-dire le champ magnétique global qui y a existé il y a de cela des milliards d’années. L’existence de ce champ magnétique global a été déduite de la présence de rochers magnétisés à la surface de la planète, générant des champs magnétiques localisés et relativement faibles.

À partir des données collectées par les différentes missions martiennes incluant l’orbiteur MAVEN, les scientifiques ont conclu que 4,2 milliards d’années plus tôt, le champ magnétique global de Mars s’est subitement éteint. Ce phénomène a provoqué la disparition progressive de l’atmosphère martienne à cause des vents solaires, conduisant au dessèchement de la surface.

Aujourd’hui les chercheurs pensent que la plupart des roches présentes à la surface sont trop jeunes pour avoir été magnétisées par l’ancien champ magnétique. Ils penchent ainsi pour l’hypothèse de rochers plus vieux enterrés jusqu’à dix kilomètres dans le sol pour expliquer les champs magnétiques détectés.

Dans le futur, les scientifiques espèrent pouvoir identifier exactement lesquels des rochers sont magnétisés et quel âge ils ont. Ils vont se baser sur les données collectées par les orbiteurs, ainsi que celles qu’InSight leur fournira à partir du sol.

Mots-clés mars