Mars : les étranges tubes repérés par Curiosity ne seraient pas des fossiles

Nous vous parlions dernièrement des photos prises en début d’année par le rover Curiosity de la NASA, et qui montraient des objets inconnus incrustés dans des roches martiennes. Beaucoup ont alors pensé qu’il s’agissait peut-être d’anciens fossiles de la planète rouge.

Eh bien non finalement ! Selon les membres de l’équipe chargée de la mission, les structures tubulaires étranges explorées récemment par Curiosity sont probablement des formations de cristaux, et non de minuscules créatures fossilisées.

Mars Fossile

Des tubes en cristal qui suggèrent la présence d’eau

“En observant ces choses de près, on a vu qu’elles sont linéaires, mais pas tubulaires de sorte à former des cylindres, elles sont plutôt angulaires”, a déclaré Ashwin Vasavada, scientifique de la mission Curiosity pour le Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie. “Elles ont une sorte de section transversale en forme de carré ou de parallélogramme et forment des angles les unes avec les autres quand il y en a plusieurs ensemble, et tout cela rappelle beaucoup la formation de cristaux.”

L’équipe de Curiosity soupçonne que les cubes soient entièrement constitués de cristaux, ou que des cristaux aient formé un moule dans la roche qui a été rempli plus tard par un matériau sédimentaire. Deux scénarios qui impliqueraient de l’eau liquide, ce qui suggère que la zone que Curiosity explore actuellement était humide il y a longtemps. La zone en question est le flanc de l’imposant Mont Sharp, qui culmine à plus de 300 mètres au-dessus du site d’atterrissage de Curiosity.

L’hypothèse des fossiles sur Mars reste plausible

Le rover a déjà trouvé de nombreuses preuves d’eau souterraine et d’un ancien système de lac sur le fond du cratère et dans les contreforts inférieurs de la montagne. Mais en dépit de toutes les déductions ci-dessus, l’équipe de la mission n’exclut pas la possibilité que les tubes aient été sculptés par des formes de vie martiennes. Ce n’est tout simplement pas le scénario le plus probable, compte tenu des preuves disponibles.

En outre, selon Vasavada, il est particulièrement difficile de prouver que les structures sédimentaires ici sur Terre sont de véritables fossiles, donc le faire sur Mars serait encore plus difficile, même si c’était vrai.

Mots-clés curiositymars