Mars Odyssey a-t-il du plomb dans l’aile ?

On a pu le voir depuis des années, le budget de la NASA n’est jamais à l’abri des décisions politiques. Cette fois-ci, ce sera au tour de la mission Mars Odyssey d’être sur la sellette. La demande de budget pour l’année 2021 déposée par le président Donald Trump propose en effet de réduire significativement le budget alloué à la mission. Selon les informations, le budget en question tombera à seulement 1 million de dollars pendant l’année, ce qui, selon les experts, signifie que la mission sera arrêtée.

La mission Mars Odyssey a été lancée en avril 2001. Arrivé en orbite autour de Mars, l’orbiteur a découvert l’existence de glace d’eau sous la surface martienne une année après son lancement. Depuis, l’instrument n’a pas arrêté de faire des découvertes et des observations importantes, en particulier au niveau du climat de la Planète Rouge.

crédits Pixabay

Pour le moment, il ne s’agit encore que d’une demande de budget. Ce sera au Congrès américain de prendre la décision finale. En tout cas, les scientifiques travaillant sur le projet ne cachent pas leur inquiétude par rapport au futur de la mission.

L’origine de l’inquiétude

La menace qui pèse actuellement sur la mission Mars Odyssey vient du document déposé par la branche exécutive au Congrès des États-Unis. Le document en question met en avant les priorités présidentielles et la façon dont l’administration désire que l’argent soit utilisé au cours de l’année fiscale 2021.

Déjà, la demande propose l’annulation des lancements des télescopes spatiaux SOFIA et WFIRST de la NASA. Concernant Odyssey, le budget, qui était de 11,5 millions de dollars en 2019, sera réduit à 1 million de dollars pour 2021, et aucune somme ne sera allouée pour les années suivantes.

D’après Phil Christensen, scientifique travaillant à l’Arizona State University et chef de l’équipe en charge de l’instrument THEMIS ou Thermal Emission Imaging System se trouvant sur l’orbiteur, l’argent serait à la base de cette décision. La NASA a d’ailleurs comme plan de renforcer son programme pour ramener des échantillons de la planète Mars. Cela pourrait nécessiter de prendre de l’argent d’une autre mission pour l’utiliser dans une autre. C’est d’autant plus vrai que le document propose aussi de réduire de 25% les fonds alloués au rover martien Curiosity.

Plusieurs raisons de ne pas mettre fin à la mission

D’après les scientifiques, plusieurs raisons font qu’il n’est pas vraiment conseillé de mettre fin à la mission Mars Odyssey. La plus importante est que l’orbiteur joue actuellement le rôle de relai pour communiquer avec les rovers à la surface de Mars, incluant Curiosity. D’ailleurs, avec l’arrivée prochaine sur la planète du rover Perseverance, cela pourrait devenir un grand problème. Jusqu’ici, les autres engins spatiaux orbitant actuellement la planète Mars ne sont pas vraiment en mesure de combler le vide laissé par Odyssey.

À part le côté communication, les chercheurs pensent aussi que l’engin spatial est encore en très bon état de fonctionner et contient encore assez de carburant pour durer une décennie de plus. Ses observations sur le climat et la météorologie pourraient également être d’une très grande utilité lorsque viendra le moment pour des astronautes de fouler le sol martien. Selon Christensen, si l’on pense à envoyer des humains sur la planète, une connaissance sur la météo sera très importante. Par exemple, on ne peut pas encore prédire quand viendra la prochaine tempête de poussière géante, comme celle qui a frappé le rover Opportunity en 2018.

En tout cas, la décision finale concernant le sort de Mars Odyssey revient au Congrès. Il faut aussi savoir que mettre fin à la mission Mars Odyssey ne sera pas chose facile. Il ne suffira pas juste de l’éteindre mais il y a tout un long processus qu’il faudra suivre, surtout pour empêcher que l’engin n’affecte l’environnement martien qui est potentiellement habitable.

Mots-clés marsNASA