Mars : un mystérieux réservoir de glace a été détecté par Odyssey

La NASA a fait une découverte insolite. Inédite, même. En examinant les données transmises par la sonde Odyssey, l’agence spatiale américaine a en effet découvert un nouveau réservoir de glace sur la planète Mars, un réservoir situé à un endroit tout à fait inhabituel.

La NASA a commencé à s’intéresser à la planète rouge dans les années 90 et elle avait ainsi lancé en 1992 un orbiteur très sophistiqué en sa direction.

Mars

Mars Observer a malheureusement perdu le contact avec les équipes au sol quelques heures avant son insertion sur l’orbite martienne.

Odyssey, une sonde venue de loin

L’agence spatiale américaine avait été vivement critiquée à l’époque en raison du coût de la mission. Suite à cet échec, elle a donc changé ses plans et elle a décidé de développer des sondes spatiales moins sophistiquées afin de réduire leur coût de fabrication.

Elle a donc mis en place un nouveau programme et elle a envoyé deux nouvelles sondes en 1996 en direction de la planète : Mars Pathfinder et Mars Global Surveyor. Cette fois, l’opération a été un succès et ces deux appareils ont permis à l’agence d’obtenir de nombreuses informations.

Forte de ce succès, la NASA a lancé deux autres sondes entre fin 1998 et début 1999, mais ces dernières ont enchaîné les défaillances et ces missions ont été subitement annulées.

Elle s’est cependant accrochée à ses rêves et elle a mis au point une nouvelle sonde dans la foulée : Odyssey.

Odyssey a quitté la Terre en 2001 et elle s’est placée dans l’orbite de Mars un an plus tard en 2002. La sonde avait principalement pour mission de dresser une carte de la distribution des minéraux et des éléments chimiques à la surface de la planète et elle s’est acquittée de cette tâche durant les années suivantes, enchaînant les découvertes à un rythme soutenu.

La mission était prévue pour durer quelques années seulement, mais elle a été prolongée à cinq reprises.

Mars n’a pas encore révélé tous ses secrets

L’orbiteur avait en partie pour mission de trouver de l’eau sur la planète rouge en s’appuyant sur la recherche d’hydrogène, ou plus précisément en détectant les neutrons générés lorsque les rayons cosmiques viennent frapper les atomes présents dans le sol martien.

Jack Wilson, un chercheur travaillant pour l’Université John Hopkins, a récemment constitué une équipe afin d’effectuer des analyses poussées des données récoltées par les instruments de la sonde.

La fine équipe a alors réalisé que la planète rouge abritait un important réservoir de glace situé au niveau de son équateur.

Cette découverte a beaucoup surpris les scientifiques, et ce pour une raison assez évidente. Les précédents réservoirs détectés se limitaient tous aux régions polaires de la planète en raison des conditions climatiques de Mars. Intrigués, les chercheurs ont poursuivi leurs recherches et ils ont alors été en mesure de trouver plusieurs autres réservoirs situés aux mêmes latitudes.

Il ne s’agit évidemment pas d’un détail anodin, encore moins à l’heure où l’on parle de coloniser la planète rouge. Ces réservoirs pourraient en effet s’avérer être de précieuses ressources pour les colons.

Pour le moment, personne n’a été en mesure d’expliquer la présence de ces réservoirs à cette latitude. Wilson pense que cela vient peut-être d’un changement d’inclinaison de la planète au fil des millénaires, mais il n’a pas encore été en mesure de le prouver. L’autre hypothèse a trait aux sols martiens et il est ainsi possible que ces derniers protègent les réservoirs d’eau situés sous la surface en bloquant les rayons solaires.