Marvel n’apprécie pas vraiment qu’un politicien utilise l’image de Captain America

Jamais les super-héros n’ont été aussi populaires, notamment ceux de Marvel. Il faut dire que depuis dix ans, le cinéma a droit à des adaptations régulières sous la houlette de Marvel Studios, détenu par le mastodonte Disney. Ainsi est né le MCU et ses nombreux films avec notamment la sortie dernière de Avengers Endgame, ultime épisode d’une aventure débutée en 2009 – avant le début de la prochaine, avec toujours plus de personnages. Et parmi les héros populaires Marvel, on trouve Captain America, incarné par Chris Evans et sans doute l’un des préférés chez les fans… même politiciens.

À tel point que le démocrate Ben Kallos a décidé de s’habiller en Captain America pour sa campagne.

Une initiative qui n’a pas vraiment plu à Marvel selon le principal intéressé.

Interdiction pour les politiques d’utiliser la propriété intellectuelle Marvel

Captain America est sans doute le personnage idéal pour les politiques américaines. Ultra patriotique, aux couleurs des USA, le héros représente une imagerie forte dans le cœur de ses habitants. Et ça, Ben Kallos l’a appris à ses dépens.

Alors que l’homme était déguisé en Captain America lors d’une apparition, l’initiative n’a pas vraiment été appréciée par Eli Bard, l’un des hauts cadres de Marvel. Ce dernier a fait parvenir un mail à Ben Kallos que ce dernier a décidé de partager sur son compte Twitter. On y apprend que Marvel le remercie d’apprécier Captain America, tout en lui demandant de ne plus utiliser l’image du personnage lors de ses campagnes.

Une nouvelle preuve que Marvel ne rigole pas vraiment lorsque l’on touche à sa propriété intellectuelle et ne souhaite pas mêler son image à une quelconque couleur politique.

Cette affaire n’est pas sans rappeler une dernière en date, beaucoup plus polémique et dérangeante : celle d’un enfant décédé suite à un cancer, à l’âge de 4 ans, qui n’avait pas eu droit d’utiliser l’image de Spider-Man sur sa tombe. La demande du père auprès de Marvel s’était soldée par un refus de la multinationale.

Avec cette affaire, les futures personnes qui voudraient utiliser l’une des images de Marvel seront prévenues. La société n’apprécie pas vraiment telles initiatives.