Marvel’s Spider-Man : L’un des créateurs menacés pour le changement physique de Peter Parker

C’est le 19 novembre prochain que sortira Marvel’s Spider-Man: Miles Morales, sur PlayStation 4 et PlayStation 5. Un jeu qui accompagnera le lancement d’une PS5 très attendue, conçue par Sony, et exclusivité forte pour le line-up. Mais Marvel’s Spider-Man ne sera pas seul puisqu’un remaster de Marvel’s Spider-Man, son prédécesseur, sera également commercialisé le 19 novembre prochain sur PlayStation 5. Mais Insomniac Games, qui développe les deux jeux, a pris une décision qui n’a pas plu à une grosse partie des joueurs. Le visage de Peter Parker a entièrement été refait, pour améliorer son rendu.

Ni une, ni deux, le directeur créatif d’Insomanic Games, l’un des créateurs de Marvel’s Spider-Man, a été menacé de mort.

Crédit : Insomniac Games

C’est ce que l’homme rapporte sur son compte Twitter.

Les fans de Marvel’s Spider-Man menacent Bryan Inthiar

Brya, Intihar est l’un des créateurs de Marvel’s Spider-Man et Marvel’s Spider-Man: Miles Morales. Deux jeux basés sur l’univers du Tisseur, figure emblématique de l’écurie Marvel – les fans se souviendront de la saga de Sam Raimi, alors que le Spider-Man 3 du MCU pourrait faire revenir Jamie Foxx, jouant Electro, de The Amazing Spider-Man 2.

Et avec le changement de visage pour Peter Parker dans le remaster Marvel’s Spider-Man, Bryan Intihar a eu droit à ses menaces de mort. C’est sur Twitter que le directeur créatif chez Insomniac Games a dénoncé ces messages haineux à son encontre, appelant à l’apaisement.

Aux fans de notre Spidey : je sais très bien que vous êtes passionnés mais m’envoyer des messages menaçants expliquant que vous souhaitez “ME CHERCHER ET ME TROUVER ! REPARE CA TOUT DE SUITE !” n’est pas sympa. Avec tous les évènements dans le monde, tentons d’être bienveillants de nous respecter mutuellement. Merci.

Pour rappel, ce nouveau visage pour Peter Parker a été pensé pour tirer parti de la PlayStation 5, avec un visage plus photoréaliste pour le héros. Malheureusement, comme souvent dans le jeu vidéo, cette décision n’a pas échappé aux critiques et menaces de mort.

Neil Druckmann, l’un des créateurs de The Last of Us Part II, a également été menacé pour ses décisions scénaristiques. Même chose du côté de certains membres de l’équipes et acteurs qui ont été victimes d’attaques virulentes.