Masafumi Nagasaki, l’homme qui a vécu pendant presque 30 ans comme ermite

Masafumi Nagasaki a vécu sur une île déserte pendant tente ans, ce qui fait de lui le détenteur du record mondial dans le domaine. Surnommé « l’ermite nu », il a vécu sur l’île de Sotobanari, des îles Yaeyama, un archipel situé au sud-ouest de la préfecture d’Okinawa, au Japon, depuis 1989. Aujourd’hui âgé de 82 ans, le naufragé volontaire se sentait bien dans cet endroit qu’il considérait comme sa demeure.

Alors que le grand souhait de Masafumi Nagasaki était de vivre les derniers instants de sa vie sur l’île, il a été évacué en avril 2018. « Il a été évacué de l’île, quelqu’un l’a vu sur l’île et il semble qu’il était faible », a déclaré Alvaro Cerezo de Docastaway, l’homme qui a réalisé un documentaire sur son histoire.

Masafumi Nagasaki

L’île de Sotobanari est l’une des rares îles encore presque inhabitées au Japon. Selon les dires, même les pêcheurs ne s’y aventurent pas souvent.

« C’est comme un uniforme »

Masafumi Nagasaki n’aime pas trop parler de son passé. Selon les rumeurs, à un moment de sa vie, il était marié. Il serait aussi père de deux enfants. Il aurait été photographe avant de quitter la civilisation. Il aurait même été propriétaire d’un club d’hôtesses à Niigata, une ville portuaire de Honshu, l’île principale du Japon.

« Dans la civilisation, les gens me traitaient comme un idiot et me faisaient sentir comme un idiot. Sur cette île, je ne me sens pas comme ça », a-t-il confié. « Ici, sur l’île, je ne fais pas ce que les gens me disent de faire, je suis juste les règles de la nature. Vous ne pouvez pas dominer la nature, vous devez donc y obéir complètement. »

Au début, il portait des vêtements. Avec le temps, il a fini par ne faire qu’un avec son environnement. « Se promener nu ne correspond pas vraiment à la société normale, mais ici, sur l’île, on se sent bien, c’est comme un uniforme », avait-il déclaré à Reuters en 2012.

Il voulait mourir seul

« Je n’ai pas d’option, j’ai déjà dit à ma famille que je mourrais ici. Mon souhait est de mourir ici sans déranger personne, c’est pourquoi je ne veux pas tomber malade ou blessé. Je veux être tué par un typhon, donc personne ne peut essayer de me sauver. Mourir ici est le meilleur, c’est juste parfait pour moi », avait-il indiqué à l’époque.

Nagasaki vit maintenant dans une ville d’Ishigaki, située à 60 kilomètres l’île. Il est en bonne santé. Toutefois, pour lui, l’aventure est terminée. « Sa santé est bonne, il était probablement seulement malade ou il avait la grippe [quand il a été emmené] mais ils ne lui permettent plus d’y retourner, il ne peut plus y aller, c’est fini », a affirmé M. Cerezo.