Masquer le Ticker / Télex de Facebook, c’est maintenant possible !

Ce n’est un secret pour personne, le Ticker – ou plutôt le Télex chez nous – ne fait pas vraiment le bonheur des utilisateurs de Facebook. Certes, c’est un bon moyen pour savoir ce que vos amis sont en train de faire, mais son contenu est parfois redondant avec ce que l’on trouve dans notre fil d’actualité. Une fois n’est pas coutume, Mark Zuckerberg a donc décidé d’écouter ses utilisateurs en leur offrant la possibilité de le masquer ou de l’afficher comme ils le désirent. Vraiment très sympa, c’est sûr, mais il faut aussi noter que tous les comptes ne peuvent pas encore en profiter. Rassurez-vous cependant car le déploiement de cette fonctionnalité est en cours et elle ne devrait donc pas tarder à arriver chez vous.

Facebook permet maintenant de masquer le Ticker / Télex

En me connectant à Facebook hier soir, je me suis immédiatement rendu compte qu’il manquait quelque chose, sans pour autant pouvoir l’identifier. Un peu comme lorsqu’on a un truc sur le bout de la langue, en fait. Mon fil d’actualité semblait inchangé, mais il avait aussi l’air plus vide, plus aéré, plus mieux quoi. Et après deux ou trois heures d’investigation (le Gin Tonic ne me réussit pas toujours), je me suis finalement rendu compte que le copain Mark était passé sur mon profil pour désactiver ce bon vieux Ticker. La vérité. Mais attention, car le Ticker ne s’est pas envolé pour autant. Non, il ne fallait pas choquer les 0,0002 % d’utilisateurs qui lui trouvent une réelle utilité et Facebook a donc pensé à intégré un petit bouton tout discret qui permet de le masquer ou de l’afficher comme bon nous semble. Cool, c’est toujours bien d’avoir le choix.

Alors forcément, on peut quand même se demander si Facebook ne prend pas un risque en autorisant le masquage de son Ticker. Après tout, ce dernier s’impose comme le digne représentant de l’Open Graph 2.0, c’est lui qui vous permet d’écouter facilement la musique de vos amis ou même d’aller voir ce qu’ils ont mangé hier soir. Sans lui, le service risque d’avoir du mal à communiquer sur sa nouvelle passerelle technologique. A moins qu’il ne décide de le faire évoluer, cela va de soi.

Bref, comme dirait l’autre, affaire à suivre…

Mots-clés facebookweb