Mauvaise nouvelle pour les utilisateur de Google Cloud Print

Google commence l’année 2021 en disant adieu à Google Cloud Print. Si vous suivez de près l’actualité du géant du web, vous n’êtes pas sans savoir qu’il avait annoncé la suppression de ce service en 2019. La firme de Mountain View avait alors déclaré que Google Cloud Print ne serait plus disponible à partir du 1er janvier 2021.

« A compter du 1er janvier 2021, les appareils de tous les systèmes d’exploitation ne pourront plus imprimer à l’aide de Google Cloud Print. Nous vous recommandons d’identifier au cours de l’année prochaine une solution alternative pour exécuter une stratégie de migration », avait écrit Google.

Le service d’impression à distance tire donc sa révérence après 9 ans d’existence.

Crédits Pixabay

Google Cloud Print rejoint ainsi la liste des nombreux services qui ont été relégués aux oubliettes par la firme de Mountain View. Avant cela, le géant du web avait déjà supprimé des applications comme Hangouts et Google Inbox.

Un service qui s’est avéré utile

La décision de Google est assez compréhensible. Il faut dire que depuis ses débuts, Google Cloud Print n’a jamais quitté la phase bêta. Malgré cela, ce service s’est tout de même avéré utile. Il permettait en effet d’imprimer des documents à distance depuis un smartphone, un PC ou encore une tablette en passant par les serveurs de Google.

Grâce à ce service d’impression en ligne, les utilisateurs n’étaient plus obligés d’installer de pilotes sur leur appareil. Google n’a pas souhaité donner plus de détails sur les raisons qui l’ont poussé à abandonner Google Cloud Print. La firme de Mountain View a juste invité les utilisateurs de ce service à trouver d’autres alternatives.

Tournez-vous vers l’infrastructure d’impression native

Peu de temps après cette annonce, Google a publié un communiqué dans lequel il suggère aux utilisateurs de se tourner vers l’infrastructure d’impression native.

« Pour les environnements autres que Chrome OS, ou dans les scénarios multi-OS, nous vous encourageons à utiliser l’infrastructure d’impression native de la plateforme respective et/ou à vous associer avec un fournisseur de solutions d’impression », lit-on.

Les personnes utilisant des appareils équipés de Chrome OS pourront, quant à elles, se tourner vers l’impression CUPS.

« Vous pouvez configurer CUPS dans la console d’administration pour l’impression sur des imprimantes locales et en réseau », écrit le géant du web.

D’après Google, elles pourront également passer par les services fournis par l’un de ses partenaires d’impression.

On citera notamment LRS, Directprint.io, NT-ware, PaperCut ou encore Pharos.