Média de confiance : Facebook demande votre avis

Au début de l’année 2018, Mark Zuckerberg a publié un discours dans lequel il admettait les erreurs commises par Facebook et où il exprimait son désir de réformer le contenu de sa plateforme. Le changement ne se fera pas attendre pour le service. Le PDG a annoncé dans une nouvelle publication son intention de valoriser les médias apparaissant sur le fil d’actualité en fonction de leur fiabilité.

Pour ce faire, le dirigeant de Facebook va faire participer les utilisateurs du réseau social en leur soumettant un questionnaire. Les réponses à ce sondage permettront à Facebook de classer les médias de confiance. Les utilisateurs seront donc amenés à exprimer leur avis sur les articles de presse et l’ensemble des médias.

Les résultats de ces questionnaires influenceront la distribution des médias qui apparaitront sur le fil d’actualité du réseau social.

Facebook se fie à l’avis de sa communauté

Pour expliquer ce choix, Mark Zuckerberg a indiqué que son équipe et lui auraient pu le faire eux-mêmes, mais qu’ils n’étaient pas à l’aise avec cela. « Nous avons aussi pensé confier la tâche à des experts extérieurs, mais cela n’aurait pas résolu le problème d’objectivité. Ou nous pouvions le demander à vous, la communauté, pour avoir vos remarques et déterminer le classement. »

Le questionnaire apparaitra de façon aléatoire sous certaines publications pour connaitre les avis des utilisateurs. Les sources ayant été désignées comme dignes de confiance par le plus grand nombre de personnes apparaitront plus souvent sur le fil d’actualité. Celles qui n’auront pas reçu de critiques positives seront reléguées aux oubliettes.

Facebook se lance dans la réforme

La mise en place de ce questionnaire n’est pas la seule décision qui amènera des changements sur Facebook. Le 12 janvier 2018, le réseau social avait annoncé que le nombre d’affichages dans son fil d’actualité allait diminuer pour remettre à l’honneur le contenu produit directement par les amis Facebook de chaque utilisateur.

Adam Moressi, le responsable du fil d’actualité au sein de Facebook, a déclaré que ces changements seront d’abord appliqués aux États-Unis. Le déploiement à l’échelle internationale se fera progressivement.

En dehors des résultats des sondages effectués auprès des utilisateurs, Facebook prendra aussi en compte la valeur informative des médias qui paraîtra sur le fil d’actualité.