MediaTek : tout sur les Helio X23 et X27

MediaTek a présenté cette semaine deux nouvelles puces spécialement pensées pour nos smartphones et nos tablettes, les Helio X23 et Helio X27. Elles se composent de dix cœurs et elles offriront ainsi davantage de puissance à nos terminaux nomades. Mieux, elles s’accompagnent aussi de quelques fonctions très intéressantes.

Ces deux nouvelles puces arrivent moins d’un an après leurs prédécesseurs. Elles remplacement respectivement le X20 et le X25.

Helio X23 & X27

MediaTek a présenté deux nouvelles puces cette semaine.

Dans les faits, ces processeurs sont assez proches des modèles précédents. Comme eux, ils sont effectivement gravés en 20 nm et ils regroupant pas moins de dix cœurs.

Dix cœurs pour les Helio X23 et X27

Ces derniers sont répartis en deux clusters différents. Huit cœurs Cortex A53 se chargeront ainsi des tâches communes (mail, web, etc) et nécessitant peu de puissance de calcul. En revanche, lorsque les terminaux auront besoin de puissance, ils se tourneront vers le second cluster, un cluster composé cette fois de deux cœurs Cortex A72.

MediaTek a donc opté pour une architecture de type big.LITTLE. Il est évidemment très difficile d’être surpris puisque c’est le cas de tous les fondeurs positionnés sur ce segment.

Quelle est la différence entre les deux puces, alors ? Comme souvent, tout est une histoire de fréquence. Le Helio X23 est cadencé à 2,3 GHz sur le second cluster, contre 2,6 GHz pour le Helio X27. Histoire de comparer, les modèles précédents ne dépassant pas les 2,1 GHz pour le X20 et les 2,5 GHz pour le X25.

Des fréquences plus élevées

Même chose du côté du GPU. Le Mali T880 MP4 intégré à ces SoC est un peu plus rapide lui aussi et il atteint ainsi les 875 MHz sur le X27. Il fait malheureusement moins bien sur le X23 (850 MHz).

Si ces puces ne révolutionnent pas le genre sur le terrain de la puissance, elles ont tout de même d’autres atouts. Elles intègrent notamment la technologie Energy Smart Screen. Très prometteuse, cette dernière permet de réduire la consommation énergétique de la dalle de 25 % en modifiant sa luminosité et son contraste à la volée en fonction des conditions lumineuses de l’endroit où se trouve le téléphone. C’est plutôt futé, mais il faudra attendre le lancement des premiers terminaux exploitant ces puces pour savoir ce qu’elles valent réellement sur le terrain.

Des terminaux dont le lancement pourrait se faire dès le premier semestre de l’année prochaine.

mt2

Mots-clés mediatek