Mega : Kim Dotcom fait la chasse aux contenus illégaux

Megaupload était réputé pour favoriser le piratage d’oeuvres audio-visuelles, mais Mega.co.nz ne suivra apparemment pas le même chemin que son ainé. Preuve en est, quelques jours à peine après l’apparition des premiers moteurs de recherche dédiés à Mega, Kim Dotcom a décidé de faire un grand ménage en s’attaquant aux fichiers indexés par ces derniers. Une véritable chasse aux sorcières, qui s’est soldée par le blocage pur et simple de tous ces services. Ce qui concerne aussi Mega-Search.me, ce chouette moteur de recherche évoqué hier ici-même.

Comme vous le savez peut-être déjà, l’une des particularités de Mega, c’est de jouer à fond la carte de la confidentialité et de la sécurité. Concrètement, donc, personne ne peut voir les fichiers stockés sur les serveurs du service sans disposer de la clé qui va bien. Du coup, il est impossible pour un moteur de recherche d’indexer automatiquement les contenus hébergés sur ces derniers. Enfin, pas comme le ferait un “vrai” moteur de recherche.

Mega : Kim Dotcom a bloqué tous les moteurs de recherche

Kim Dotcom s’est lancé dans une véritable chasse au sorcière visant à supprimer tout le contenu illégal de ses serveurs.

Bien heureusement, ce qu’un script ne peut pas faire, un internaute le peut parfaitement, lui. Mega-Search.me, comme la plupart des services du même genre, s’appuyait justement sur sa communauté pour enrichir sa base de données et pour offrir davantage de contenus aux internautes. L’idée était assez simple, un utilisateur n’avait qu’à envoyer le lien pointant vers le contenu de son choix en ajoutant la clé de chiffrement dans l’url pour que ce dernier soit automatiquement ajouté au service et pour qu’il puisse ainsi être téléchargé par les autres visiteurs du site.

Mais voilà, le truc, c’est que Kim Dotcom est attendu au tournant par tous les ayant-droits et même par certains gouvernements. Il n’a pas droit à l’erreur, il ne peut donc pas prendre le risque de répéter ses “erreurs” du passé. C’est la raison pour laquelle lui et ses collaborateurs ont développé un script unique et visant à supprimer automatiquement tout le contenu qui était indexé par Mega-Search.me. Le tout en quelques secondes.

Et le contenu légal alors ?

On comprend évidemment la réaction de Kim et de ses associés, ou plutôt de ses investisseurs, mais il y a tout-de-même une question qui subsiste : qu’est-il arrivé au contenu légal qui était présent sur Mega-Search.me ? Oui, parce que si ce dernier indexait de la musique, des films, des séries, des jeux vidéo et tout un tas de truc protégé par les droits d’auteur, on pouvait également y trouver quelques contenus parfaitement légaux comme… des distributions Linux. Et on peut donc légitimement se demander ce qu’il est advenu de ces derniers.

Après tout, il ne faut pas oublier que Kim avait justement mis ce point en avant lorsque les serveurs de Megaupload avaient été saisis.

MAJ : Kim Dotcom a tenu à apporter quelques précisions au sujet de cette affaire. Selon lui, les moteurs de recherche spécialisés n’ont absolument rien à craindre à partir du moment où ils ne réutilisent pas le logo ou la marque de Mega et où ils proposent aux ayant-droits un système de retrait de liens illégaux. En outre, ces derniers ne doivent pas non plus distribuer les clés de chiffrement des contenus indexés. Mega-Search.me ne respectant pas ces conditions, Kim a donc décidé de supprimer tout le contenu indexé de ses serveurs.

Via

Mots-clés kim dotcommegaweb